"Etre de nouveau là procure un bon sentiment", a déclaré le joueur de 26 ans, qui a suivi un programme individuel lundi à Neerpede vu qu'il avait joué dimanche contre Genk. "J'étais encore en contact avec certains Diables. Pour être honnête, aujourd'hui c'était comme si je n'étais jamais parti". Vanden Borre compte 23 caps en équipe nationale, dont il a porté pour la dernière fois le maillot en novembre 2011 lors du match amical contre la Roumanie (2-1).

"Je ne me sens pas comme un ancien, mais pas non plus comme un nouveau venu. Un peu des deux. C'est maintenant à moi de saisir ma chance. Si on continue à travailler dur, on a toujours une possibilité qu'une porte s'ouvre. Cette sélection me donne envie de continuer à travailler plus dur", selon le Bruxellois.

"Anthony a eu un parcours difficile et ne rejoue au plus haut niveau que depuis trois ou quatre mois", a déclaré le sélectionneur fédéral Marc Wilmots, qui a laissé entendre que Vanden Borre allait jouer au moins une mi-temps mercredi. "Ce ne sera pas un test pour lui, il est aussi question de voir comment il s'intègre dans le groupe. Nous n'allons pas juger quelqu'un sur une mi-temps. Je ne doute pas de ses qualités. J'attends de lui qu'en tant que back, il pense surtout à défendre".

"Etre de nouveau là procure un bon sentiment", a déclaré le joueur de 26 ans, qui a suivi un programme individuel lundi à Neerpede vu qu'il avait joué dimanche contre Genk. "J'étais encore en contact avec certains Diables. Pour être honnête, aujourd'hui c'était comme si je n'étais jamais parti". Vanden Borre compte 23 caps en équipe nationale, dont il a porté pour la dernière fois le maillot en novembre 2011 lors du match amical contre la Roumanie (2-1). "Je ne me sens pas comme un ancien, mais pas non plus comme un nouveau venu. Un peu des deux. C'est maintenant à moi de saisir ma chance. Si on continue à travailler dur, on a toujours une possibilité qu'une porte s'ouvre. Cette sélection me donne envie de continuer à travailler plus dur", selon le Bruxellois. "Anthony a eu un parcours difficile et ne rejoue au plus haut niveau que depuis trois ou quatre mois", a déclaré le sélectionneur fédéral Marc Wilmots, qui a laissé entendre que Vanden Borre allait jouer au moins une mi-temps mercredi. "Ce ne sera pas un test pour lui, il est aussi question de voir comment il s'intègre dans le groupe. Nous n'allons pas juger quelqu'un sur une mi-temps. Je ne doute pas de ses qualités. J'attends de lui qu'en tant que back, il pense surtout à défendre".