"La pression je me la mets moi-même. Qu'Alex Ferguson (qui est resté 27 ans à la tête de l'équipe, ndlr) regarde au-dessus de mon épaule, je ne pense vraiment pas que ce soit le plus gros problème. Je m'entends d'ailleurs très bien avec lui et nous allons probablement rapidement boire un verre ensemble", explique l'actuel sélectionneur des Pays-Bas.

"Mon objectif est que Manchester United reprenne rapidement sa place de numéro un. Ils (les dirigeants du club) pensent que je suis capable d'y parvenir dès la première saison, pas seulement avec des stars mais aussi avec des jeunes. C'est une tâche titanesque mais un défi fantastique", poursuit Van Gaal qui succède au Gallois Ryan Giggs qui avait assuré l'intérim après la licenciement de David Moyes en fin de saison.

Les contacts entre Van Gaal et les Red Devils remontent "à quelques semaines seulement", à la date du licenciement de Moyes, confirme le Néerlandais. "Quand Manchester est venu frapper à ma porte, je n'ai pas réfléchi longtemps: Manchester United est le plus grand club du monde en termes de marketing et de budget", assure-t-il encore.

"Mon travail à la tête de la sélection Oranje ne pâtit pas de la situation actuelle. J'ai travaillé pour Manchester lors de mes jours de congé. J'ai déjà beaucoup parlé avec les dirigeants anglais. Ils connaissent déjà les noms des joueurs que je voudrais avoir, mais aussi de ceux qui sont autorisés à partir", déclare encore van Gaal qui prendra la direction de Manchester une fois les Pays-Bas éliminés de la Coupe du monde.

"La pression je me la mets moi-même. Qu'Alex Ferguson (qui est resté 27 ans à la tête de l'équipe, ndlr) regarde au-dessus de mon épaule, je ne pense vraiment pas que ce soit le plus gros problème. Je m'entends d'ailleurs très bien avec lui et nous allons probablement rapidement boire un verre ensemble", explique l'actuel sélectionneur des Pays-Bas. "Mon objectif est que Manchester United reprenne rapidement sa place de numéro un. Ils (les dirigeants du club) pensent que je suis capable d'y parvenir dès la première saison, pas seulement avec des stars mais aussi avec des jeunes. C'est une tâche titanesque mais un défi fantastique", poursuit Van Gaal qui succède au Gallois Ryan Giggs qui avait assuré l'intérim après la licenciement de David Moyes en fin de saison. Les contacts entre Van Gaal et les Red Devils remontent "à quelques semaines seulement", à la date du licenciement de Moyes, confirme le Néerlandais. "Quand Manchester est venu frapper à ma porte, je n'ai pas réfléchi longtemps: Manchester United est le plus grand club du monde en termes de marketing et de budget", assure-t-il encore. "Mon travail à la tête de la sélection Oranje ne pâtit pas de la situation actuelle. J'ai travaillé pour Manchester lors de mes jours de congé. J'ai déjà beaucoup parlé avec les dirigeants anglais. Ils connaissent déjà les noms des joueurs que je voudrais avoir, mais aussi de ceux qui sont autorisés à partir", déclare encore van Gaal qui prendra la direction de Manchester une fois les Pays-Bas éliminés de la Coupe du monde.