Le sprinter aux huit titres olympiques, retraité de l'athlétisme depuis 2017 et qui rêvait d'entamer une carrière de footballeur professionnel, est en Australie depuis le 18 août pour une période d'essai "indéfinie" avec le club des Central Coast Mariners qui évolue à Gosford, à 80 kilomètres au nord de Sydney. Avant d'arriver en Australie, Bolt s'était entraîné avec des clubs sud-africain (Sundowns en janvier), allemand (Borussia Dortmund en mars) et norvégien (Stromsgodset en mai).

Mardi, le Jamaïcain a effectué un entraînement particulièrement intensif avec le reste de l'équipe, où il a notamment semblé plus lent à maîtriser certains exercices avec ballon.

L'athlète de 32 ans, qui est aligné à l'aile gauche, a également semblé être un peu à la peine physiquement, devant prendre davantage de pauses que ses coéquipiers. Bolt a notamment admis avoir du mal à s'habituer aux constants stop-and-go requis dans le football, lui qui est davantage habitué aux efforts intenses mais très courts de la piste.

"La partie la plus difficile pour moi est de devoir sans arrêt m'arrêter puis repartir, je n'ai pas l'habitude de devoir prendre de la vitesse, pour ensuite ralentir, puis repartir", a-t-il expliqué. "Mais tout est une question d'entraînement et d'habitude à prendre. J'ai le temps, donc je vais apprendre et continuer à travailler dur", a-t-il ajouté.

Les Mariners, qui ont déjà annoncé que Bolt pouvait rester aussi longtemps qu'il le voulait afin de faire ses classes footballistiques, espèrent pouvoir aligner le Jamaïcain pour le début de leur saison fin octobre.

Vendredi, Bolt devrait faire une apparition lors du match amical contre un club amateur. "J'imagine qu'il jouera quelques minutes vendredi", a déclaré l'entraîneur australien, Mike Mulvey, conscient de l'attente des fans qui devraient être 12.000 et alors que le match devrait être retransmis à la télévision payante. "Il a les bases, ce n'est pas le problème", a précisé le coach. "C'est surtout sa capacité à les réaliser à la vitesse où nous le faisons."

De son côté, Bolt a déjà constaté de légères améliorations dans son jeu. "Plus je joue, et plus je me sens à l'aise. Tout est une question de concentration, il faut que je prenne mon temps, que je sois intelligent et que je me dépasse pour atteindre le niveau requis pour être dans le onze de départ", a simplement indiqué le champion.

"Je m'attends à faire des erreurs, mais je m'attends aussi à y aller, à être fier de moi et de surpasser. Je sais que je ne vais pas avoir un match parfait", a reconnu "l'Eclair" en évoquant le match où il espère jouer 15 à 20 minutes.

********

Le sprinter aux huit titres olympiques, retraité de l'athlétisme depuis 2017 et qui rêvait d'entamer une carrière de footballeur professionnel, est en Australie depuis le 18 août pour une période d'essai "indéfinie" avec le club des Central Coast Mariners qui évolue à Gosford, à 80 kilomètres au nord de Sydney. Avant d'arriver en Australie, Bolt s'était entraîné avec des clubs sud-africain (Sundowns en janvier), allemand (Borussia Dortmund en mars) et norvégien (Stromsgodset en mai). Mardi, le Jamaïcain a effectué un entraînement particulièrement intensif avec le reste de l'équipe, où il a notamment semblé plus lent à maîtriser certains exercices avec ballon. L'athlète de 32 ans, qui est aligné à l'aile gauche, a également semblé être un peu à la peine physiquement, devant prendre davantage de pauses que ses coéquipiers. Bolt a notamment admis avoir du mal à s'habituer aux constants stop-and-go requis dans le football, lui qui est davantage habitué aux efforts intenses mais très courts de la piste. "La partie la plus difficile pour moi est de devoir sans arrêt m'arrêter puis repartir, je n'ai pas l'habitude de devoir prendre de la vitesse, pour ensuite ralentir, puis repartir", a-t-il expliqué. "Mais tout est une question d'entraînement et d'habitude à prendre. J'ai le temps, donc je vais apprendre et continuer à travailler dur", a-t-il ajouté. Les Mariners, qui ont déjà annoncé que Bolt pouvait rester aussi longtemps qu'il le voulait afin de faire ses classes footballistiques, espèrent pouvoir aligner le Jamaïcain pour le début de leur saison fin octobre. Vendredi, Bolt devrait faire une apparition lors du match amical contre un club amateur. "J'imagine qu'il jouera quelques minutes vendredi", a déclaré l'entraîneur australien, Mike Mulvey, conscient de l'attente des fans qui devraient être 12.000 et alors que le match devrait être retransmis à la télévision payante. "Il a les bases, ce n'est pas le problème", a précisé le coach. "C'est surtout sa capacité à les réaliser à la vitesse où nous le faisons." De son côté, Bolt a déjà constaté de légères améliorations dans son jeu. "Plus je joue, et plus je me sens à l'aise. Tout est une question de concentration, il faut que je prenne mon temps, que je sois intelligent et que je me dépasse pour atteindre le niveau requis pour être dans le onze de départ", a simplement indiqué le champion. "Je m'attends à faire des erreurs, mais je m'attends aussi à y aller, à être fier de moi et de surpasser. Je sais que je ne vais pas avoir un match parfait", a reconnu "l'Eclair" en évoquant le match où il espère jouer 15 à 20 minutes.********