Le vainqueur de la nouvelle compétition, disputée les jeudis comme la C3, sera qualifié pour l'édition suivante de l'Europa League Europa, a précisé l'instance du football européen, qui réunissait son comité exécutif à Dublin. Le nom de la compétition, la clef de répartition des primes de participation et la stratégie commerciale, notamment, "seront finalisés au cours de l'année 2019", précise le communiqué. Une conférence de presse du président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, est prévue lundi à la mi-journée dans un hôtel de Dublin. "Cela porte le nombre total de participants dans les compétitions UEFA (Ligue des champions, Europa League, nouvelle compétition) à 96, soit 32 équipes par compétition", a relevé dans un communiqué la puissante Association européenne des clubs (ECA), à l'origine du projet.

Cette réforme implique donc de faire baisser de 48 actuellement à 32 le nombre d'équipes engagées en Ligue Europa. Les finales des trois Coupes d'Europe se joueront toutes la même semaine: mercredi pour la nouvelle, jeudi pour la C3 et samedi pour la C1. On rappellera que jusqu'en 2008, une troisième compétition de clubs existait déjà: l'Intertoto, ouverte à ceux qui ne pouvaient prétendre à la prestigieuse Ligue des champions ni à la Coupe de l'UEFA, devenue Europa League. Ce retour sert notamment l'intérêt du président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, sensible aux intérêts des petits pays et ce à deux mois d'un congrès où, seul candidat, il est déjà assuré d'être réélu le 7 février à Rome.