Comme annoncé à l'avance, la police de Bruges a mené des contrôles stricts en perspective de ce match. Après d'importantes émeute qui avaient éclaté entre les deux clubs en 2002, la police a serré la vis et mené des contrôles toute la journée dans le centre-ville et près de la gare.

"Les supporters interpellés n'avaient pas de ticket valable et étaient en possession de battes et de matériel pyrotechnique. Avec ces armes, ils ont montré que leurs intentions étaient malveillantes. Nous avons dû intervenir", a souligné le porte-parole de la police de Bruges.