Le PSG avait signé fin 2018 un partenariat avec la société Socios.com, spécialisée dans la crypto-monnaie, monnaie virtuelle sous forme de jetons. Estampillés "$PSG", ces "tokens" offrent à ses acheteurs le droit de prendre part à certaines décisions du club.

Ce sont vingt millions de jetons, à deux euros l'unité, qui sont mis sur le marché à partir de mardi pour les supporters qui "pourront aussi en obtenir en participant à des chasses aux jetons avec leur smartphone, sur le modèle du jeu à réalité augmenté Pokémon Go".

Les acquéreurs ne sont pas actionnaires du club et les décisions soumises à l'avis des membres ne concerneront pas le sportif ou la direction du club, mais des éléments annexes.

L'accord entre le PSG et Socios.com porte sur cinq ans et doit rapporter 2,5 millions d'euros par an au club. D'autres clubs, la Juventus, West Ham, l'AS Rome ou l'Atlético de Madrid ont déjà investi ce marché.

Le PSG avait signé fin 2018 un partenariat avec la société Socios.com, spécialisée dans la crypto-monnaie, monnaie virtuelle sous forme de jetons. Estampillés "$PSG", ces "tokens" offrent à ses acheteurs le droit de prendre part à certaines décisions du club. Ce sont vingt millions de jetons, à deux euros l'unité, qui sont mis sur le marché à partir de mardi pour les supporters qui "pourront aussi en obtenir en participant à des chasses aux jetons avec leur smartphone, sur le modèle du jeu à réalité augmenté Pokémon Go". Les acquéreurs ne sont pas actionnaires du club et les décisions soumises à l'avis des membres ne concerneront pas le sportif ou la direction du club, mais des éléments annexes. L'accord entre le PSG et Socios.com porte sur cinq ans et doit rapporter 2,5 millions d'euros par an au club. D'autres clubs, la Juventus, West Ham, l'AS Rome ou l'Atlético de Madrid ont déjà investi ce marché.