Tout a commencé il y a dix mois avec une interpellation adressée par écrit à la fédération hollandaise par deux jeunes adultes, Boni Jon et Dana Verhaeren. Au nom d'un groupe de LHBTI - l'abréviation pour lesbiennes, homosexuels, bisexuels, transgenres et intersexes - ils soulignaient le fait que les mots crus entendus dans les stades de football empêchaient de plus en plus de jeunes footballeurs de faire leur coming out.
...