Le Borussia Dortmund va faire appel auprès de l'UEFA du carton rouge infligé mercredi à Mats Hummels lors de la défaite du BVB en Ligue des champions contre l'Ajax Amsterdam (1-3).

"Nous faisons appel à l'UEFA et à son sens de la justice afin qu'elle donne l'exemple ici et ne punisse pas aussi le joueur", a déclaré le directeur général Hans-Joachim Watzke à l'agence SID. "C'est une injustice totale, nous nous sentons suffisamment punis par le résultat du match", a-t-il ajouté. Hummels, 32 ans, avait reçu un carton rouge à la 29e minute pour un tacle certes rugueux mais qui semblait régulier sur l'attaquant de l'Ajax Antony.

L'arbitre anglais Michael Oliver a consulté l'arbitre assistant vidéo sans regarder lui-même les images et a maintenu sa décision. Le directeur sportif de Dortmund, Michael Zorc, a également indiqué avoir déjà pris contact avec l'UEFA concernant cette expulsion, qui, selon lui, était "de toute évidence, preuves à l'appui, une mauvaise décision. Elle a ruiné notre jeu et décidé du sort du match".

Peu après, Dortmund avait pourtant ouvert le score par l'entremise de Marco Reus sur pénalty avant que l'Ajax ne prenne l'avantage en seconde période par Dusan Tadic, Sébastien Haller et Davy Klaassen. "Je ne comprends pas du tout comment on peut mettre un rouge sur cette action. Comment un arbitre à ce niveau en Ligue des champions peut-il penser à mettre un rouge?", a fulminé après la rencontre Hummels. "On voit qu'il (Antony) lève la tête pour voir si l'arbitre l'a bien vu puis il se remet à se rouler sur lui-même dans l'autre sens à toute vitesse en faisant semblant de souffrir. Antony m'a lui-même dit que ce n'était pas un carton rouge", a-t-il continué, critiquant son comportement "antisportif".

Après cette défaite, les Allemands gardent la deuxième place du groupe C, derrière l'Ajax déjà qualifié pour les huitièmes de finale, à égalité de points avec le Sporting Lisbonne qui a de son côté facilement battu Besiktas 4-0.

Le Borussia Dortmund va faire appel auprès de l'UEFA du carton rouge infligé mercredi à Mats Hummels lors de la défaite du BVB en Ligue des champions contre l'Ajax Amsterdam (1-3)."Nous faisons appel à l'UEFA et à son sens de la justice afin qu'elle donne l'exemple ici et ne punisse pas aussi le joueur", a déclaré le directeur général Hans-Joachim Watzke à l'agence SID. "C'est une injustice totale, nous nous sentons suffisamment punis par le résultat du match", a-t-il ajouté. Hummels, 32 ans, avait reçu un carton rouge à la 29e minute pour un tacle certes rugueux mais qui semblait régulier sur l'attaquant de l'Ajax Antony. L'arbitre anglais Michael Oliver a consulté l'arbitre assistant vidéo sans regarder lui-même les images et a maintenu sa décision. Le directeur sportif de Dortmund, Michael Zorc, a également indiqué avoir déjà pris contact avec l'UEFA concernant cette expulsion, qui, selon lui, était "de toute évidence, preuves à l'appui, une mauvaise décision. Elle a ruiné notre jeu et décidé du sort du match". Peu après, Dortmund avait pourtant ouvert le score par l'entremise de Marco Reus sur pénalty avant que l'Ajax ne prenne l'avantage en seconde période par Dusan Tadic, Sébastien Haller et Davy Klaassen. "Je ne comprends pas du tout comment on peut mettre un rouge sur cette action. Comment un arbitre à ce niveau en Ligue des champions peut-il penser à mettre un rouge?", a fulminé après la rencontre Hummels. "On voit qu'il (Antony) lève la tête pour voir si l'arbitre l'a bien vu puis il se remet à se rouler sur lui-même dans l'autre sens à toute vitesse en faisant semblant de souffrir. Antony m'a lui-même dit que ce n'était pas un carton rouge", a-t-il continué, critiquant son comportement "antisportif". Après cette défaite, les Allemands gardent la deuxième place du groupe C, derrière l'Ajax déjà qualifié pour les huitièmes de finale, à égalité de points avec le Sporting Lisbonne qui a de son côté facilement battu Besiktas 4-0.