Le tirage au sort aura lieu au Doha Exhibition and Convention Center qui se situe dans la capitale qatarie. Il commencera à 19 heures, heure locale (soit 18 heures en Belgique).

Le tirage au sort comprendra huit groupes de quatre équipes. La Belgique fait partie des huit pays protégés sur base du classement FIFA, où elle a cédé aujourd'hui sa place de leader au Brésil pour la première fois depuis 2018. Mais ce statut ne lui octroie cependant pas le droit d'éviter un grand nom comme l'Allemagne ou les Pays-Bas dans son groupe.

Huit têtes de série

Cela ne décourage pas l'entraîneur Roberto Martinez. Voici ce qu'avait affirmé l'Espagnol après le match amical contre le Burkina Faso. "Je ne dis pas non au fait de rencontrer un adversaire fort en phase de groupe. Cela peut aussi avoir des avantages. Un pays de premier plan, ça me va." L'ancien coach de Wigan pense que le format devrait être modifié. "En tant que vainqueur du groupe, vous devriez être autorisé à sauter un tour, par exemple. C'est le cas dans plusieurs autres sports", avait-il précisé.

Aux côtés de la Belgique dans le pot 1, le Qatar, pays hôte, le Brésil, la France, championne en titre, l'Argentine, l'Angleterre, l'Espagne et le Portugal sont également en tête du classement.

Le pot 2 comprend le Mexique, les Pays-Bas, le Danemark, l'Allemagne, l'Uruguay, la Suisse, les États-Unis et la Croatie.

Le troisième pot est composé du Sénégal, de l'Iran, du Japon, du Maroc, de la Serbie, de la Pologne, de la Corée du Sud et de la Tunisie.

Trois nations inconnues qui seront de toute façon dans le pot 4

Dans le pot 4, seuls le Cameroun, le Canada, l'Equateur, l'Arabie Saoudite et le Ghana sont certains. Il y aura en effet une petite particularité lors de ce tirage au sort, puisque seulement 29 des 32 participants seront connus. Ce n'est qu'en juin que la liste sera définitive. Dans la zone Europe, il y aura un match de barrage entre le Pays de Galles et le vainqueur d'Écosse - Ukraine qui a été reporté pour les raisons que l'on connaît. Et puis, il faudra jeter un oeil sur les barrages intercontinentaux. De ces derniers viendront le Costa Rica ou la Nouvelle-Zélande et le Pérou ou le vainqueur du duel entre l'Australie et les Émirats arabes unis.

Les trois derniers prétendants à la Coupe du monde seront de toute façon versés dans le pot 4.

Les équipes d'une même confédération ne peuvent pas se retrouver ensemble dans le groupe, à l'exception des pays européens. Il y en a treize, donc cinq des huit poules seront composées de deux équipes européennes.

Délégation belge

L'Union belge de football sera présente à Doha avec une délégation de huit personnes emmenée par lRoberto Martinez. L'Espagnol sera rejoint à Doha par le PDG Peter Bossaert, le membre du conseil d'administration Michael Verschueren, le responsable de la communication Stefan Van Loock, le teammanager Piet Erauw, la responsable des voyages Carolien Van Hoecke, la responsable juridique Pegie Leys et le directeur technique adjoint Jelle Schelstraete.

Les 8 anciens joueurs et entraîneurs de football qui ont été désignés pour assister au tirage au sort sont l'Allemand Lothar Matthäus, le Brésilien Cafu, le Qatari Adel Ahmed Malallah, l'Iranien Ali Daei, le Serbe Bora Milutinovic, le Nigérian Jay-Jay Okocha, l'Algérien Rabah Madjer et l'Australien Tim Cahill. Ce dernier fait d'ailleurs partie du conseil d'administration du KAS Eupen depuis l'été dernier.

Ils prendront les boules dans les quatre pots pour former les huit groupes. Le tirage au sort sera effectué par Carli Lloyd, Jermaine Jenas et Samantha Johnson. La première compte 316 sélections avec les USA et a ajouté deux Coupes du monde et deux médailles d'or aux JO à son palmarès, le second compte 21 sélections avec l'Angleterre et la troisième est encore active dans le milieu du football comme présentatrice.

La Coupe du monde se jouera du 21 novembre au 18 décembre.

Le tirage au sort aura lieu au Doha Exhibition and Convention Center qui se situe dans la capitale qatarie. Il commencera à 19 heures, heure locale (soit 18 heures en Belgique).Le tirage au sort comprendra huit groupes de quatre équipes. La Belgique fait partie des huit pays protégés sur base du classement FIFA, où elle a cédé aujourd'hui sa place de leader au Brésil pour la première fois depuis 2018. Mais ce statut ne lui octroie cependant pas le droit d'éviter un grand nom comme l'Allemagne ou les Pays-Bas dans son groupe.Cela ne décourage pas l'entraîneur Roberto Martinez. Voici ce qu'avait affirmé l'Espagnol après le match amical contre le Burkina Faso. "Je ne dis pas non au fait de rencontrer un adversaire fort en phase de groupe. Cela peut aussi avoir des avantages. Un pays de premier plan, ça me va." L'ancien coach de Wigan pense que le format devrait être modifié. "En tant que vainqueur du groupe, vous devriez être autorisé à sauter un tour, par exemple. C'est le cas dans plusieurs autres sports", avait-il précisé.Aux côtés de la Belgique dans le pot 1, le Qatar, pays hôte, le Brésil, la France, championne en titre, l'Argentine, l'Angleterre, l'Espagne et le Portugal sont également en tête du classement. Le pot 2 comprend le Mexique, les Pays-Bas, le Danemark, l'Allemagne, l'Uruguay, la Suisse, les États-Unis et la Croatie. Le troisième pot est composé du Sénégal, de l'Iran, du Japon, du Maroc, de la Serbie, de la Pologne, de la Corée du Sud et de la Tunisie. Dans le pot 4, seuls le Cameroun, le Canada, l'Equateur, l'Arabie Saoudite et le Ghana sont certains. Il y aura en effet une petite particularité lors de ce tirage au sort, puisque seulement 29 des 32 participants seront connus. Ce n'est qu'en juin que la liste sera définitive. Dans la zone Europe, il y aura un match de barrage entre le Pays de Galles et le vainqueur d'Écosse - Ukraine qui a été reporté pour les raisons que l'on connaît. Et puis, il faudra jeter un oeil sur les barrages intercontinentaux. De ces derniers viendront le Costa Rica ou la Nouvelle-Zélande et le Pérou ou le vainqueur du duel entre l'Australie et les Émirats arabes unis.Les trois derniers prétendants à la Coupe du monde seront de toute façon versés dans le pot 4.Les équipes d'une même confédération ne peuvent pas se retrouver ensemble dans le groupe, à l'exception des pays européens. Il y en a treize, donc cinq des huit poules seront composées de deux équipes européennes.L'Union belge de football sera présente à Doha avec une délégation de huit personnes emmenée par lRoberto Martinez. L'Espagnol sera rejoint à Doha par le PDG Peter Bossaert, le membre du conseil d'administration Michael Verschueren, le responsable de la communication Stefan Van Loock, le teammanager Piet Erauw, la responsable des voyages Carolien Van Hoecke, la responsable juridique Pegie Leys et le directeur technique adjoint Jelle Schelstraete.Les 8 anciens joueurs et entraîneurs de football qui ont été désignés pour assister au tirage au sort sont l'Allemand Lothar Matthäus, le Brésilien Cafu, le Qatari Adel Ahmed Malallah, l'Iranien Ali Daei, le Serbe Bora Milutinovic, le Nigérian Jay-Jay Okocha, l'Algérien Rabah Madjer et l'Australien Tim Cahill. Ce dernier fait d'ailleurs partie du conseil d'administration du KAS Eupen depuis l'été dernier.Ils prendront les boules dans les quatre pots pour former les huit groupes. Le tirage au sort sera effectué par Carli Lloyd, Jermaine Jenas et Samantha Johnson. La première compte 316 sélections avec les USA et a ajouté deux Coupes du monde et deux médailles d'or aux JO à son palmarès, le second compte 21 sélections avec l'Angleterre et la troisième est encore active dans le milieu du football comme présentatrice.La Coupe du monde se jouera du 21 novembre au 18 décembre.