Pour cette rencontre sous tension, après un match aller perdu 3-2 à Ouagadougou dans lequel les Algériens ont accusé l'arbitrage d'avoir été partial, les supporters locaux ont commencé à converger vers le stade dès les premières heures de la matinée, a témoigné une habitante. Le stade était à moitié rempli peu avant midi puis a affiché complet, 40.000 spectateurs environ, à 13h00, selon APS, malgré de fortes pluies et un vent froid. Et on n'a déploré aucun incident S'ils se qualifient, les Algériens joueront leur quatrième Mondial, après 1982, 1986 et 2010. Le stade Mustapha Tchaker est leur stade fétiche: ils y ont joué 19 fois depuis 2009, sans jamais être défaits.

Pour cette rencontre sous tension, après un match aller perdu 3-2 à Ouagadougou dans lequel les Algériens ont accusé l'arbitrage d'avoir été partial, les supporters locaux ont commencé à converger vers le stade dès les premières heures de la matinée, a témoigné une habitante. Le stade était à moitié rempli peu avant midi puis a affiché complet, 40.000 spectateurs environ, à 13h00, selon APS, malgré de fortes pluies et un vent froid. Et on n'a déploré aucun incident S'ils se qualifient, les Algériens joueront leur quatrième Mondial, après 1982, 1986 et 2010. Le stade Mustapha Tchaker est leur stade fétiche: ils y ont joué 19 fois depuis 2009, sans jamais être défaits.