LE FAVORI : LE TITRE OU LA LIGUE DES CHAMPIONS POUR MANCHESTER CITY ?

Saison après saison, le Manchester City orchestré par les partitions tactiques précises de Pep Guardiola et mis en musique sur le terrain par les passes tranches de Kevin De Bruyne veut remporter un maximum de trophées. L'équipe, dont le nouveau capitaine devrait être le maestro des Diable Rouges (et qui reprendrait donc un brassard qui fut la propriété jadis d'un autre Belge Vincent Kompany), a longtemps été en quête de cet avant-centre qui lui permettrait d'empiler encore plus de buts.

Sergio Agüero a été l'homme providentiel des débuts de Guardiola, mais son successeur désigné, Gabriel Jesus, n'a jamais été en mesure de suivre ses traces et s'en est allé du côté d'Arsenal cet été. Pour solutionner ce problème offensif, City s'est offert du sang neuf, sans mauvais jeu de mots, en la personne d'Erling Haaland, l'un des meilleurs attaquants du monde, qui a marqué presque autant de buts qu'il n'a disputé de matches pour le compte du Borussia Dortmund.

Toutes les excuses ont désormais disparu à l'Etihad Stadium. Manchester City doit gagner la Ligue des champions cette saison. L'orchestre rêvé semble au complet avec l'arrivée du jeune Norvégien, même si Raheem Sterling, l'un des anciens fers de lance en perte de vitesse a préféré continuer sa carrière du côté de Chelsea. Plus que jamais, l'attention se portera sur la Coupe aux grandes oreilles. Alors pourquoi les Cityzens sont-ils les grands favoris ? Parce que Guardiola peut aligner son équipe A en C1 pendant la semaine et que son équipe "B" est tout à fait capable de faire le job pendant les obligations nationales du week-end.

LE CHALLENGER : LIVERPOOL POURSUIT SA QUÊTE

Si les lauriers nationaux sont presque devenus une formalité pour Manchester City, ils restent le grand objectif pour le grand rival de ces dernières saisons : Liverpool. Jürgen Klopp a laissé filer Sadio Mané au Bayern Munich cet été. Il a simplement comblé le vide laissé par ce départ en donnant plus de temps de jeu à Luis Diaz, le jeune colombien arrivé l'hiver dernier, et en transférant l'attaquant de Benfica Darwin Núñez. L'Uruguayen doit rivaliser avec Haaland et le duel entre les deux cracks offensifs sera l'un des chapitres à suivre de cette opposition entre Reds et Skyblues.

Liverpool semble être sorti affûté de sa préparation estivale comme il l'a démontré à l'occasion du Community Shield, où il a facilement pris le dessus sur City (3-1). Mais le Liverpool cuvée 2022-23 est-il pour autant aussi fort que Manchester City sur la durée ? En tout cas, les Scousers seront certainement dans leurs parages si l'on se fie aux résultats des dernières saisons. Voilà qui promet de nouveau.

Darwin Nunez a remporté son premier face à face contre Erling Haaland en contribuant à la victoire de Liverpool dans le Community Shield., iStock
Darwin Nunez a remporté son premier face à face contre Erling Haaland en contribuant à la victoire de Liverpool dans le Community Shield. © iStock

LE TALENT: ROMEO LAVIA PEUT-IL FAIRE SES PREUVES A SOUTHAMPTON ?

Un grand talent belge dans les équipes d'âge de Manchester City est un refrain déjà connu. Il suffit de se souvenir de Jason Denayer, qui n'y a jamais fait son trou et a trouvé son bonheur ailleurs, et de Mathias Bossaerts, qui a récemment rangé les crampons à seulement 25 ans. La saison dernière, nous avons également fait connaissance avec Roméo Lavia, un très talentueux milieu de terrain défensif de 17 ans.

Il a joué principalement avec les U23 de la Premier League mais a aussi pu effectuer quelques apparitions en équipe première, en laissant une belle impression.

Mais percer à Manchester City en tant que jeune du cru est on le sait extrêmement difficile. Ces dernières saisons, seul Phil Foden a réussi à se frayer un chemin vers le onze de base. Plutôt que de s'enliser, Lavia s'est mis en quête d'une équipe où il pourrait obtenir plus de temps de jeu. Cette recherche l'a conduit à Southampton, qui a dépensé un peu plus de 12 millions d'euros pour s'attacher ses services. Et qui sait, s'il ne reviendra pas un jour à Manchester City puisque ce dernier a inclu une option de rachat dans le contrat de vente. C'est maintenant au jeune Belge, également passé par les catégories d'âge d'Anderlecht, de prouver sa valeur en Premier League.

Pour éviter un funeste destin à la Bossaerts, Roméo Lavia s'est exilé du côté de Southampton où il espère lancer sa carrière en Premier League., iStock
Pour éviter un funeste destin à la Bossaerts, Roméo Lavia s'est exilé du côté de Southampton où il espère lancer sa carrière en Premier League. © iStock

LE TRANSFERT: UN GABRIEL JESUS ENFIN LIBERE CHEZ LES GUNNERS ?

Les attentes étaient-elles trop élevées ou le déclic ne s'est-t-il jamais fait avec Guardiola ? Il est difficile d'expliquer les raisons de l'échec de Gabriel Jesus à Manchester City. Le Brésilien de 25 ans était prêt pour une nouvelle aventure cet été et a rejoint Arsenal. Les Gunners ont mis le paquet en claquant 52 millions d'euros pour sa venue, mais ils pourraient rapidement se féliciter de ce gros investissement. Jésus a particulièrement brillé, comme toute son équipe, lors de la préparation de la nouvelle saison. En cinq joutes amicales, il a marqué pas moins de sept fois. Le Brésilien peut-il porter Arsenal un peu plus près des sommets et des places qualificatives pour la Champions League ? Les Gunners l'espèrent.

L'Angleterre va-t-elle avoir enfin droit à la meilleure version de Gabriel Jesus du côté d'Arsenal ?, iStock
L'Angleterre va-t-elle avoir enfin droit à la meilleure version de Gabriel Jesus du côté d'Arsenal ? © iStock

SURPRENANT: QUEL RÔLE POUR NEWCASTLE, LE NOUVEAU RICHE DE LA PREMIER LEAGUE ?

Pour la première fois depuis bien longtemps, le nom de Newcastle United est cité pour occuper une jolie place finale dans la première partie de tableau. Après avoir flirté avec la relégation la saison dernière, les Magpies pourraient devenir la révélation de la saison et peut-être même ambitionner de décrocher un ticket européen.

Newcastle United est assis sur une montagne d'or depuis l'arrivée de ses nouveaux propriétaires saoudiens. Cependant, les transferts réalisés ne sont pas encore de grands noms du football mondial comme ils l'ont peut-être naïvement espéré dans un premier temps. Sven Botman (37 millions d'euros), Matt Targett (17 millions) et le gardien Nick Pope (11 millions) sont pour l'instant les trois acquisitions de l'été. Pas de noms ronflants, même s'il s'agit de joueurs affichant un beau potentiel. Newcastle peut-il attirer un cador d'ici la fin du mois d'août ? Le nom qui circule le plus souvent dans les travées de St. James' Park ces derniers temps est celui de James Maddison. Newcastle pourrait proposer 60 millions d'euros à Leicester pour obtenir les services du numéro 10 anglais.

Saison après saison, le Manchester City orchestré par les partitions tactiques précises de Pep Guardiola et mis en musique sur le terrain par les passes tranches de Kevin De Bruyne veut remporter un maximum de trophées. L'équipe, dont le nouveau capitaine devrait être le maestro des Diable Rouges (et qui reprendrait donc un brassard qui fut la propriété jadis d'un autre Belge Vincent Kompany), a longtemps été en quête de cet avant-centre qui lui permettrait d'empiler encore plus de buts.Sergio Agüero a été l'homme providentiel des débuts de Guardiola, mais son successeur désigné, Gabriel Jesus, n'a jamais été en mesure de suivre ses traces et s'en est allé du côté d'Arsenal cet été. Pour solutionner ce problème offensif, City s'est offert du sang neuf, sans mauvais jeu de mots, en la personne d'Erling Haaland, l'un des meilleurs attaquants du monde, qui a marqué presque autant de buts qu'il n'a disputé de matches pour le compte du Borussia Dortmund.Toutes les excuses ont désormais disparu à l'Etihad Stadium. Manchester City doit gagner la Ligue des champions cette saison. L'orchestre rêvé semble au complet avec l'arrivée du jeune Norvégien, même si Raheem Sterling, l'un des anciens fers de lance en perte de vitesse a préféré continuer sa carrière du côté de Chelsea. Plus que jamais, l'attention se portera sur la Coupe aux grandes oreilles. Alors pourquoi les Cityzens sont-ils les grands favoris ? Parce que Guardiola peut aligner son équipe A en C1 pendant la semaine et que son équipe "B" est tout à fait capable de faire le job pendant les obligations nationales du week-end.Si les lauriers nationaux sont presque devenus une formalité pour Manchester City, ils restent le grand objectif pour le grand rival de ces dernières saisons : Liverpool. Jürgen Klopp a laissé filer Sadio Mané au Bayern Munich cet été. Il a simplement comblé le vide laissé par ce départ en donnant plus de temps de jeu à Luis Diaz, le jeune colombien arrivé l'hiver dernier, et en transférant l'attaquant de Benfica Darwin Núñez. L'Uruguayen doit rivaliser avec Haaland et le duel entre les deux cracks offensifs sera l'un des chapitres à suivre de cette opposition entre Reds et Skyblues.Liverpool semble être sorti affûté de sa préparation estivale comme il l'a démontré à l'occasion du Community Shield, où il a facilement pris le dessus sur City (3-1). Mais le Liverpool cuvée 2022-23 est-il pour autant aussi fort que Manchester City sur la durée ? En tout cas, les Scousers seront certainement dans leurs parages si l'on se fie aux résultats des dernières saisons. Voilà qui promet de nouveau. Un grand talent belge dans les équipes d'âge de Manchester City est un refrain déjà connu. Il suffit de se souvenir de Jason Denayer, qui n'y a jamais fait son trou et a trouvé son bonheur ailleurs, et de Mathias Bossaerts, qui a récemment rangé les crampons à seulement 25 ans. La saison dernière, nous avons également fait connaissance avec Roméo Lavia, un très talentueux milieu de terrain défensif de 17 ans. Il a joué principalement avec les U23 de la Premier League mais a aussi pu effectuer quelques apparitions en équipe première, en laissant une belle impression.Mais percer à Manchester City en tant que jeune du cru est on le sait extrêmement difficile. Ces dernières saisons, seul Phil Foden a réussi à se frayer un chemin vers le onze de base. Plutôt que de s'enliser, Lavia s'est mis en quête d'une équipe où il pourrait obtenir plus de temps de jeu. Cette recherche l'a conduit à Southampton, qui a dépensé un peu plus de 12 millions d'euros pour s'attacher ses services. Et qui sait, s'il ne reviendra pas un jour à Manchester City puisque ce dernier a inclu une option de rachat dans le contrat de vente. C'est maintenant au jeune Belge, également passé par les catégories d'âge d'Anderlecht, de prouver sa valeur en Premier League.Les attentes étaient-elles trop élevées ou le déclic ne s'est-t-il jamais fait avec Guardiola ? Il est difficile d'expliquer les raisons de l'échec de Gabriel Jesus à Manchester City. Le Brésilien de 25 ans était prêt pour une nouvelle aventure cet été et a rejoint Arsenal. Les Gunners ont mis le paquet en claquant 52 millions d'euros pour sa venue, mais ils pourraient rapidement se féliciter de ce gros investissement. Jésus a particulièrement brillé, comme toute son équipe, lors de la préparation de la nouvelle saison. En cinq joutes amicales, il a marqué pas moins de sept fois. Le Brésilien peut-il porter Arsenal un peu plus près des sommets et des places qualificatives pour la Champions League ? Les Gunners l'espèrent.SURPRENANT: QUEL RÔLE POUR NEWCASTLE, LE NOUVEAU RICHE DE LA PREMIER LEAGUE ?Pour la première fois depuis bien longtemps, le nom de Newcastle United est cité pour occuper une jolie place finale dans la première partie de tableau. Après avoir flirté avec la relégation la saison dernière, les Magpies pourraient devenir la révélation de la saison et peut-être même ambitionner de décrocher un ticket européen. Newcastle United est assis sur une montagne d'or depuis l'arrivée de ses nouveaux propriétaires saoudiens. Cependant, les transferts réalisés ne sont pas encore de grands noms du football mondial comme ils l'ont peut-être naïvement espéré dans un premier temps. Sven Botman (37 millions d'euros), Matt Targett (17 millions) et le gardien Nick Pope (11 millions) sont pour l'instant les trois acquisitions de l'été. Pas de noms ronflants, même s'il s'agit de joueurs affichant un beau potentiel. Newcastle peut-il attirer un cador d'ici la fin du mois d'août ? Le nom qui circule le plus souvent dans les travées de St. James' Park ces derniers temps est celui de James Maddison. Newcastle pourrait proposer 60 millions d'euros à Leicester pour obtenir les services du numéro 10 anglais.