Après la claque 5-1 reçue à Francfort samedi dernier, et le limogeage dans la foulée de l'entraîneur Niko Kovac, les champions en titre se sont donné un peu d'air en se qualifiant mercredi pour les 8e de finale de Ligue des champions, contre une faible équipe de l'Olympiakos (2-0).

Mais le test contre Dortmund, à domicile, sera révélateur du véritable état d'esprit des stars du "Rekordmeister", accusées d'avoir lâché Kovac. Quatrième à déjà quatre points du leader, les Bavarois, sous les ordres de l'entraîneur intérimaire Hans-Dieter Flick, se mettraient en situation d'alerte rouge en cas de nouvelle défaite.

Dortmund, qui a connu un passage à vide en septembre-octobre, reste sur trois matches aboutis, dont un formidable retournement de situation mardi en Ligue des champions contre l'Inter Milan: victoire 3-2 après avoir été mené 0-2 à la pause.

Mönchengladbach, qui s'accroche à sa première place sans faire de bruit, laissant les gros titres de la presse au Bayern en crise, aura une belle carte à jouer contre le 12e Brême, qui reste sur cinq nuls consécutifs en championnat.

Le troisième Leipzig, qui vient de marquer 20 buts en cinq matches, toutes compétitions confondues, peut poursuivre sur sa lancée à Berlin, contre le Hertha, qui a déjà perdu deux fois à domicile cette saison en championnat.