Malgré les absences d'Eden Hazard, Karim Benzema et Gareth Bale, c'est le Real Madrid qui s'est procuré les meilleures occasions des 90 premières minutes. Après une première période jouée à un rythme intense mais assez calme pour les deux gardiens, ce sont les Blancos qui se sont montrés les plus dangereux. D'abord avec une frappe croisée de Luka Jovic (51e) puis avec un coup de tête complètement raté de Federico Valverde, seul dans le petit rectangle (63e). Thibaut Courtois a commencé à s'illustrer à la 80e minute lors d'un face à face manqué par Alvaro Morata.

Le portier des Diables Rouges est encore intervenu trois fois lors de la prolongation sur un tir de Vitolo (93e), avec un bel arrêt du pied pour remédier à une sortie ratée (107e) et avec un arrêt réflexe sur une frappe déviée (118e).

De l'autre côté, Jan Oblak a lui aussi effectué sa partie du boulot en sauvant les meubles à la 110e avec un double arrêt face à Modric et Mariano (110e).

La prolongation aura également été marquée par l'exclusion de Federico Valverde, auteur d'un tacle par derrière pour stopper la course d'Alvaro Morata vers le but de Courtois (115e).

Mais les quelques minutes en supériorité numérique n'auront pas suffi aux Colchoneros pour échapper aux tirs au but. A ce jeu-là, ils se sont montrés les moins précis en manquant leur premier essai avec Saul (poteau) et leur deuxième envoi avec Thomas, hypnotisé par Thibaut Courtois. Les joueurs du Real se sont quant à eux montrés infaillibles et ont permis à Sergio Ramos de transformer le tir au but de la victoire.

"J'étais là pour arrêter les tirs", souligne Courtois

© BELGA IMAGE

Le gardien des Diables Rouges Thibaut Courtois s'est érigé en homme décisif dimanche soir lors de la victoire du Real Madrid contre l'Atlético Madrid en finale de la Supercoupe d'Espagne dimanche (0-0 a.p., 4-1 t.a.b.).

"On est très content, on a fait un match très travaillé. Ils n'ont pas réussi à profiter de nos erreurs, ça nous a aidé", a déclaré le Belge au micro de Movistar La Liga de Campeones.

Auteur de plusieurs arrêts pendant la rencontre, l'ancien joueur de l'Atlético a aussi repoussé un envoi adverse lors de la séance de tirs au but. "J'étais là pour arrêter les tirs, et 'Fede' Valverde a coupé une occasion à la fin... J'attendais qu'Alvaro (Morata) laisse échapper le ballon pour sortir, mais Fede a fait son tacle, puis on a bien tenu, et à la séance de tirs au but, on a été plus précis qu'eux."

L'inamovible dernier rempart de l'équipe nationale avait préparé sa séance. "J'avais travaillé ces tirs au but. Celui de Saul m'a surpris, mais celui de Thomas (Partey), je l'avais clair et net. Je suis content, parce qu'en plus, lui, il a un tir dur, fort. Je suis très content, encore un match sans encaisser de but, avec pas mal d'arrêts", a-t-il analysé.

Pour Courtois, cette victoire est de bon augure pour la suite de la saison. "On est arrivé ici avec de bonnes sensations avec l'envie de gagner, et on repart avec des sensations encore meilleures, de la confiance. Cette fin de semaine, on affronter Séville, un adversaire compliqué, et ce sera très dur là aussi."

L'entraîneur du Real Zinédine Zidane a lui aussi tenu à féliciter son gardien. "Tous les joueurs sont à féliciter, mais clairement, Thibaut aussi. Tout le mérite lui revient, après le match qu'il a fait, et surtout les tirs au but. Je suis content pour lui, pour l'équipe", a déclaré le Français après la rencontre.

Malgré les absences d'Eden Hazard, Karim Benzema et Gareth Bale, c'est le Real Madrid qui s'est procuré les meilleures occasions des 90 premières minutes. Après une première période jouée à un rythme intense mais assez calme pour les deux gardiens, ce sont les Blancos qui se sont montrés les plus dangereux. D'abord avec une frappe croisée de Luka Jovic (51e) puis avec un coup de tête complètement raté de Federico Valverde, seul dans le petit rectangle (63e). Thibaut Courtois a commencé à s'illustrer à la 80e minute lors d'un face à face manqué par Alvaro Morata. Le portier des Diables Rouges est encore intervenu trois fois lors de la prolongation sur un tir de Vitolo (93e), avec un bel arrêt du pied pour remédier à une sortie ratée (107e) et avec un arrêt réflexe sur une frappe déviée (118e). De l'autre côté, Jan Oblak a lui aussi effectué sa partie du boulot en sauvant les meubles à la 110e avec un double arrêt face à Modric et Mariano (110e). La prolongation aura également été marquée par l'exclusion de Federico Valverde, auteur d'un tacle par derrière pour stopper la course d'Alvaro Morata vers le but de Courtois (115e). Mais les quelques minutes en supériorité numérique n'auront pas suffi aux Colchoneros pour échapper aux tirs au but. A ce jeu-là, ils se sont montrés les moins précis en manquant leur premier essai avec Saul (poteau) et leur deuxième envoi avec Thomas, hypnotisé par Thibaut Courtois. Les joueurs du Real se sont quant à eux montrés infaillibles et ont permis à Sergio Ramos de transformer le tir au but de la victoire.