1. Le titre en Serie B après le Calciopoli

C'est Fabio Capello qui attire Giorgio Chiellini à la Juventus en 2004, alors qu'il évolue du côté de Livourne. La Vieille Dame débourse 6,5 millions d'euros pour s'attacher ses services et après les Jeux olympiques de 2004, elle prête celui qui n'a alors que 20 ans du côté de la Fiorentina, où il effectue une saison pleine.

Douze mois plus tard, il revient à Turin, mais n'est encore considéré que comme un arrière latéral gauche à l'époque. Il se casse le nez lors d'un match amical contre Benfica en août 2005 et doit porter un masque de protection pendant plusieurs mois. Victime de la concurrence à son poste de Gianluca Zambrotta et Federico Balzaretti, il ne dispute que 23 matches, toutes compétitions confondues et est titulaire lors de matches à enjeu comme contre le Bayern Munich et Arsenal en Ligue des Champions, mais aussi contre l'Inter et l'AC Milan ainsi que l'AS Roma dans la compétition nationale. La Juventus remporte son 29e Scudetto avant d'être relégué en Serie B suite au scandale du Calciopoli.

Comme Gianluigi Buffon, Chiellini reste à Turin malgré la tempête et devient titulaire à part entière sous la direction de Didier Deschamps. Le 27 août 2006, il marque d'ailleurs son premier but bianconero contre Napoli, lors d'un match de Coppa Italia. Deschamps le replace dans l'axe central suite aux blessures dont souffrent Jean-Alain Boumsong, Nicola Legrottaglie et Robert Kovac, les titulaires à ce poste. Lors de la 39e journée, Chiellini s'offre même un doublé sur la pelouse d'Arezzo. La Juventus va retrouver l'élite au terme de cette saison de purgatoire, et comme tous ceux qui ont accepté de continuer l'aventure avec la Vieille Dame malgré la relégation, il conservera une place à part dans le coeur des tifosi.

En 2007, Chiellini a plus de cheveux sur le crâne et marque à deux reprises lors du match de Serie B à Arezzo où la Juventus officialise son retour parmi l'élite, douze mois après sa rétrogradation en raison du scandale du Calciopoli., iStock
En 2007, Chiellini a plus de cheveux sur le crâne et marque à deux reprises lors du match de Serie B à Arezzo où la Juventus officialise son retour parmi l'élite, douze mois après sa rétrogradation en raison du scandale du Calciopoli. © iStock

2. Son premier Oscar del Calcio en 2008

L'homme au nez de boxeur ne tarde pas à s'imposer rapidement comme l'un des meilleurs défenseurs du championnat italien. Il incarne l'avenir de son pays à ce poste alors que Fabio Cannavaro et l'éternel blessé Alessandro Nesta sont au crépuscule de leur carrière. Lors de sa première saison en Serie A avec les Bianconeri, il est d'abord replacé à gauche avant d'endosser le rôle de défenseur central lors de l'exercice 2007-2008. Ce repositionnement dans l'axe coïncide avec la renaissance de la Juventus qui retrouve le top 4 italien, assuré par un doublé de Chiello lors d'une victoire 5-2 de la Juve contre la Lazio de Rome. Avec 39 matches et 4 buts au compteur cette saison là, Chiellini est nommé aux Oscars del Calcio qui récompensent les meilleurs éléments du championnat italien. Il est sacré meilleur défenseur devant devant Philippe Mexès et Nesta. Il remportera encore ce titre les deux années suivantes avant que le trophée ne soit plus attribué.

En 2008, Chiellini marque un doublé contre la Lazio et permet à la Juventus de retrouver la Ligue des Champions. Il est aussi élu meilleur défenseur de la compétition italienne., iStock
En 2008, Chiellini marque un doublé contre la Lazio et permet à la Juventus de retrouver la Ligue des Champions. Il est aussi élu meilleur défenseur de la compétition italienne. © iStock

3. Son premier Scudetto avec la Juventus en 2012

En 2012, Antonio Conte débarque sur le banc de la Vieille Dame. Ancien joueur du club et vainqueur avec celui-ci de la Ligue des Champions en 2006, il doit redonner ses lettres de noblesse au géant piémontais. Le 3-5-2 débarque à Turin avec Andrea Pirlo en regista. La défense à trois est composée du vétéran Andrea Barzagli à droite, de Leonardo Bonucci et ses passes de quaterback au centre et de Chiellini à gauche. La Juventus va dominer la compétition et renouer avec le Scudetto. Il Re Giorgio dispute 34 matches et marque à deux reprises. Les Turinois n'encaisseront que 20 petits goals lors de cette première saison de Conte, soit treize de moins que leur dauphin du Milan AC. L'équipe nationale trouve aussi, grâce à la Juventus, sa défense pour les prochaines années. Sous la direction de l'actuel entraîneur de Tottenham, Chiellini remportera trois fois la Serie A et deux fois la Supercoupe. Il disputera aussi une finale de Coupe, perdue, comme ce mercredi soir contre l'Inter.

Avec Antonio Conte, Giorgio Chiellini connaît les joies d'un premier titre de champion d'Italie. Deux autres suivront les années suivantes. Les deux hommes se retrouveront ensuite pour une campagne d'Euro 2016 où les Italiens échoueront en 1/4 de finale., iStock
Avec Antonio Conte, Giorgio Chiellini connaît les joies d'un premier titre de champion d'Italie. Deux autres suivront les années suivantes. Les deux hommes se retrouveront ensuite pour une campagne d'Euro 2016 où les Italiens échoueront en 1/4 de finale. © iStock

4. Finale perdue de Ligue des Champions contre le Real Madrid lors de la saison 2016-17

Après le départ en mauvais termes, comme souvent, de Conte, la Juventus fait venir Massimiliano Allegri sur son banc. L'ancien coach de Milan, qui a remporté un Scudetto avec les Rossoneri, n'a pas spécialement la cote en débarquant, mais conserve très intelligemment la ligne de conduite de son prédécesseur tout en apportant les détails qui permettront aux Turinois de briller en Coupe d'Europe, ce qui n'avait jamais été le cas sous la direction de l'actuel coach des Spurs.

Max' et ses hommes atteindront deux fois la finale de la plus prestigieuse des finales européennes. En 2015, la Juventus est battue par le Barça, après s'être offert le scalp du Real Madrid en demi-finale. Menée 0-1 dès la quatrième minute et un but d'Ivan Rakitic, les Turinois égalisent par l'intermédiaire d'Alvaro Morata , avant de craquer et de concéder deux buts blaugrana signés Luis Suarez et Neymar. Blessé au mollet gauche, Chiellini n'est pas présent lors de cet échec au stade olympique de Berlin.

Il compte prendre sa revanche deux ans plus tard pour l'épilogue de la C1 contre le Real Madrid. Pendant cette période, la Juve a engrangé de l'expérience et du poil de barbe comme celle qu'il arbore à l'époque. Elle s'est renforcée avec deux vieux briscards comme Mario Mandzukic et surtout Dani Alvès, présent dans les rangs du Barça lors de l'échec de 2015. Avec ses habituels compagnons d'arme Buffon, Bonucci et Barzagli, le roi Giorgio entend bien mettre en échec Cristiano Ronaldo et les siens, tenants du titre. Mais les choses ne se passent pas comme prévu et le déroulement ressemble furieusement à celui de Berlin. Ronaldo offre l'avantage aux Merengue avant que Mandzukic ne rétablisse l'égalité. La Juventus se décompose au fil des minutes et Ronaldo réussira le doublé avant que Marco Asensio ne mette la cerise sur la Coupe aux grandes oreilles dans les dernières secondes.

Cet échec laissera des traces à la Juventus. Le club arrive en fin de cycle et ne retrouvera plus les sommets européens, malgré le transfert de la superstar Ronaldo en 2018.

En 2017, Chiellini s'est laissé poussé la barbe, mais ça n'a pas suffi pour remporter la Ligue des Champions., iStock
En 2017, Chiellini s'est laissé poussé la barbe, mais ça n'a pas suffi pour remporter la Ligue des Champions. © iStock

5. La Coppa Italia en 2021, son 19e et dernier titre avec la Juventus

Mercredi, Giorgio Chiellini aurait aimé rajouter un 20e trophée à son impressionnante collection sous les couleurs noire et blanche. Mais l'Inter s'est finalement montré le plus costaud pour soulever une Coupe qui lui échappait depuis 2011, année de son triplé historique sous la direction de José Mourinho. Le dernier trophée de Chiellini avec la Juve restera donc aussi une Coupe, celle remportée l'an dernier.

Contre l'Atalanta, Chiellini est aligné en défense centrale aux côtés de Matthijs de Ligt dans le 4-4-2 d'Andrea Pirlo, installé cette saison là sur le banc bianconero. Il écope d'un carton jaune et Federico Chiesa marque le goal décisif à la un quart d'heure du terme. Chiellini peut ainsi soulever avec son brassard autour du biceps ce qui sera son 19e et dernier trophée avec la Juventus.

Au total, en dix-sept années sous les couleurs noire et blanche de la Vieille Dame, le défenseur au nez de boxeur aura remporté 9 Scudetti (2012,13,14, 15,16,17,18,19 et 20), un titre de champion de Serie B, cinq Coppa Italia (2015,16,17 et 18) et cinq Supercoupes d'Italie (2012,13,15,18 et 20). Il n'aura donc jamais remporté la Coupe aux grandes oreilles malgré deux finales (2015 qu'il n'a pas jouée) et 2017.

Cap désormais sur les Etats-Unis et un club dont il devrait annoncer le nom dans les prochaines semaines.

En 2021, Giorgio Chiellini remportait sa dernière Coupe d'Italie avec la Juventus., iStock
En 2021, Giorgio Chiellini remportait sa dernière Coupe d'Italie avec la Juventus. © iStock
C'est Fabio Capello qui attire Giorgio Chiellini à la Juventus en 2004, alors qu'il évolue du côté de Livourne. La Vieille Dame débourse 6,5 millions d'euros pour s'attacher ses services et après les Jeux olympiques de 2004, elle prête celui qui n'a alors que 20 ans du côté de la Fiorentina, où il effectue une saison pleine. Douze mois plus tard, il revient à Turin, mais n'est encore considéré que comme un arrière latéral gauche à l'époque. Il se casse le nez lors d'un match amical contre Benfica en août 2005 et doit porter un masque de protection pendant plusieurs mois. Victime de la concurrence à son poste de Gianluca Zambrotta et Federico Balzaretti, il ne dispute que 23 matches, toutes compétitions confondues et est titulaire lors de matches à enjeu comme contre le Bayern Munich et Arsenal en Ligue des Champions, mais aussi contre l'Inter et l'AC Milan ainsi que l'AS Roma dans la compétition nationale. La Juventus remporte son 29e Scudetto avant d'être relégué en Serie B suite au scandale du Calciopoli.Comme Gianluigi Buffon, Chiellini reste à Turin malgré la tempête et devient titulaire à part entière sous la direction de Didier Deschamps. Le 27 août 2006, il marque d'ailleurs son premier but bianconero contre Napoli, lors d'un match de Coppa Italia. Deschamps le replace dans l'axe central suite aux blessures dont souffrent Jean-Alain Boumsong, Nicola Legrottaglie et Robert Kovac, les titulaires à ce poste. Lors de la 39e journée, Chiellini s'offre même un doublé sur la pelouse d'Arezzo. La Juventus va retrouver l'élite au terme de cette saison de purgatoire, et comme tous ceux qui ont accepté de continuer l'aventure avec la Vieille Dame malgré la relégation, il conservera une place à part dans le coeur des tifosi.2. Son premier Oscar del Calcio en 2008L'homme au nez de boxeur ne tarde pas à s'imposer rapidement comme l'un des meilleurs défenseurs du championnat italien. Il incarne l'avenir de son pays à ce poste alors que Fabio Cannavaro et l'éternel blessé Alessandro Nesta sont au crépuscule de leur carrière. Lors de sa première saison en Serie A avec les Bianconeri, il est d'abord replacé à gauche avant d'endosser le rôle de défenseur central lors de l'exercice 2007-2008. Ce repositionnement dans l'axe coïncide avec la renaissance de la Juventus qui retrouve le top 4 italien, assuré par un doublé de Chiello lors d'une victoire 5-2 de la Juve contre la Lazio de Rome. Avec 39 matches et 4 buts au compteur cette saison là, Chiellini est nommé aux Oscars del Calcio qui récompensent les meilleurs éléments du championnat italien. Il est sacré meilleur défenseur devant devant Philippe Mexès et Nesta. Il remportera encore ce titre les deux années suivantes avant que le trophée ne soit plus attribué.En 2012, Antonio Conte débarque sur le banc de la Vieille Dame. Ancien joueur du club et vainqueur avec celui-ci de la Ligue des Champions en 2006, il doit redonner ses lettres de noblesse au géant piémontais. Le 3-5-2 débarque à Turin avec Andrea Pirlo en regista. La défense à trois est composée du vétéran Andrea Barzagli à droite, de Leonardo Bonucci et ses passes de quaterback au centre et de Chiellini à gauche. La Juventus va dominer la compétition et renouer avec le Scudetto. Il Re Giorgio dispute 34 matches et marque à deux reprises. Les Turinois n'encaisseront que 20 petits goals lors de cette première saison de Conte, soit treize de moins que leur dauphin du Milan AC. L'équipe nationale trouve aussi, grâce à la Juventus, sa défense pour les prochaines années. Sous la direction de l'actuel entraîneur de Tottenham, Chiellini remportera trois fois la Serie A et deux fois la Supercoupe. Il disputera aussi une finale de Coupe, perdue, comme ce mercredi soir contre l'Inter.Après le départ en mauvais termes, comme souvent, de Conte, la Juventus fait venir Massimiliano Allegri sur son banc. L'ancien coach de Milan, qui a remporté un Scudetto avec les Rossoneri, n'a pas spécialement la cote en débarquant, mais conserve très intelligemment la ligne de conduite de son prédécesseur tout en apportant les détails qui permettront aux Turinois de briller en Coupe d'Europe, ce qui n'avait jamais été le cas sous la direction de l'actuel coach des Spurs. Max' et ses hommes atteindront deux fois la finale de la plus prestigieuse des finales européennes. En 2015, la Juventus est battue par le Barça, après s'être offert le scalp du Real Madrid en demi-finale. Menée 0-1 dès la quatrième minute et un but d'Ivan Rakitic, les Turinois égalisent par l'intermédiaire d'Alvaro Morata , avant de craquer et de concéder deux buts blaugrana signés Luis Suarez et Neymar. Blessé au mollet gauche, Chiellini n'est pas présent lors de cet échec au stade olympique de Berlin. Il compte prendre sa revanche deux ans plus tard pour l'épilogue de la C1 contre le Real Madrid. Pendant cette période, la Juve a engrangé de l'expérience et du poil de barbe comme celle qu'il arbore à l'époque. Elle s'est renforcée avec deux vieux briscards comme Mario Mandzukic et surtout Dani Alvès, présent dans les rangs du Barça lors de l'échec de 2015. Avec ses habituels compagnons d'arme Buffon, Bonucci et Barzagli, le roi Giorgio entend bien mettre en échec Cristiano Ronaldo et les siens, tenants du titre. Mais les choses ne se passent pas comme prévu et le déroulement ressemble furieusement à celui de Berlin. Ronaldo offre l'avantage aux Merengue avant que Mandzukic ne rétablisse l'égalité. La Juventus se décompose au fil des minutes et Ronaldo réussira le doublé avant que Marco Asensio ne mette la cerise sur la Coupe aux grandes oreilles dans les dernières secondes. Cet échec laissera des traces à la Juventus. Le club arrive en fin de cycle et ne retrouvera plus les sommets européens, malgré le transfert de la superstar Ronaldo en 2018. Mercredi, Giorgio Chiellini aurait aimé rajouter un 20e trophée à son impressionnante collection sous les couleurs noire et blanche. Mais l'Inter s'est finalement montré le plus costaud pour soulever une Coupe qui lui échappait depuis 2011, année de son triplé historique sous la direction de José Mourinho. Le dernier trophée de Chiellini avec la Juve restera donc aussi une Coupe, celle remportée l'an dernier. Contre l'Atalanta, Chiellini est aligné en défense centrale aux côtés de Matthijs de Ligt dans le 4-4-2 d'Andrea Pirlo, installé cette saison là sur le banc bianconero. Il écope d'un carton jaune et Federico Chiesa marque le goal décisif à la un quart d'heure du terme. Chiellini peut ainsi soulever avec son brassard autour du biceps ce qui sera son 19e et dernier trophée avec la Juventus.Au total, en dix-sept années sous les couleurs noire et blanche de la Vieille Dame, le défenseur au nez de boxeur aura remporté 9 Scudetti (2012,13,14, 15,16,17,18,19 et 20), un titre de champion de Serie B, cinq Coppa Italia (2015,16,17 et 18) et cinq Supercoupes d'Italie (2012,13,15,18 et 20). Il n'aura donc jamais remporté la Coupe aux grandes oreilles malgré deux finales (2015 qu'il n'a pas jouée) et 2017.Cap désormais sur les Etats-Unis et un club dont il devrait annoncer le nom dans les prochaines semaines.