Tous les voyants sont au vert pour Leandro Trossard. Et pourtant, la Belgique n'est pas un pays connu pour exporter des buteurs de haut niveau à flux continu. Y compris vers l'Angleterre. Demandez plutôt à Christian Benteke, Divock Origi ou Michy Bathsuayi... Mais Leandro Trossard semble lui avoir trouvé son créneau. On s'attendait à ce que l'ailier se taille une place dans le onze de base de Brighton & Hove Albion, et c'est exactement ce qui s'est produit. Il a débuté contre Chelsea lors de la première journée de Premier League, a égalisé, mais a vu les Blues s'imposer 1-3 malgré ce premier pion de la saison. Son équipe a finalement remporté une première victoire le week-end suivant, à Newcastle. Une victoire acquise tout en douceur : après sept minutes, le score affichait déjà 0-2, après nonante minutes, c'était 0-3. Le deuxième but est arrivé sur un ce...

Tous les voyants sont au vert pour Leandro Trossard. Et pourtant, la Belgique n'est pas un pays connu pour exporter des buteurs de haut niveau à flux continu. Y compris vers l'Angleterre. Demandez plutôt à Christian Benteke, Divock Origi ou Michy Bathsuayi... Mais Leandro Trossard semble lui avoir trouvé son créneau. On s'attendait à ce que l'ailier se taille une place dans le onze de base de Brighton & Hove Albion, et c'est exactement ce qui s'est produit. Il a débuté contre Chelsea lors de la première journée de Premier League, a égalisé, mais a vu les Blues s'imposer 1-3 malgré ce premier pion de la saison. Son équipe a finalement remporté une première victoire le week-end suivant, à Newcastle. Une victoire acquise tout en douceur : après sept minutes, le score affichait déjà 0-2, après nonante minutes, c'était 0-3. Le deuxième but est arrivé sur un centre de Trossard, bien repris par Neal Maupay.Autre fait remarquable : Brighton a utilisé deux tactiques différentes lors de ces deux rencontres. Si l'entraîneur Graham Potter a appliqué un 3-5-2 contre Chelsea, avec l'ancien Brugeois Mathew Ryan au but et Trossard aux côtés de Maupay en attaque, l'approche était différente face aux Magpies. À cette occasion, les Seagulls ont évolué en 3-4-3, avec Trossard sur le flanc droit, Maupay à gauche et le jeune Irlandais Aaron Connolly (vingt ans) en pointe. Connolly est un pur produit du club, qui l'a prêté à Luton pendant six mois durant second semestre 2019. La saison dernière, il a rejoint les A, avec lesquels il a été titularisé à quatorze reprises et a marqué trois buts. Son but est maintenant de continuer sa progression.Il en va de même pour Trossard, dont le but contre Liverpool en 2019-2020 était l'un des plus beaux de la saison pour les fans de Brighton. Pour sa deuxième année en Premier League, le temps d'adaptation au football de Graham Potter, au rythme de la Premier League et à la vie dans le sud de l'Angleterre est maintenant terminé. La presse anglaise loue sa technique balle au pied, sa rapidité et sa flexibilité tactique. Il possède un solide équipier en la personne de Neal Maupay, 24 ans, arrivé de Brentford durant l'été 2019. Ne vous fiez pas à son prénom, qui est anglais, car Maupay est bel et bien Français. Il est né à Versailles, mais a été formé à Nice. Après avoir joué à Saint-Étienne et à Brest, il s'est retrouvé en Angleterre en 2017. Sa première saison avec Brighton s'est révélée excellente, avec dix buts. Son doublé à Newcastle lui a permis d'ouvrir son compteur-buts cette année.Sa carrière ressemble un peu à celle de Trossard, qui a également emprunté quelques détours avant de percer à Genk et de rejoindre le noyau (élargi) de l'équipe nationale. Roberto Martínez l'a déjà inclus dans le groupe en septembre, et ce sera peut-être bientôt encore le cas lors des duels contre l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande. Brighton est toujours à la recherche d'un attaquant mais sans trop s'inquiéter. Potter estime, et il n'a pas vraiment tort, que le trio Maupay-Connolly-Trossard dispose encore d'une certaine marge de progression. L'Irlandais est jeune et entame seulement sa carrière, le Français a découvert le plus haut niveau la saison dernière, tout comme Trossard, qui a également été freiné par une blessure à l'aine début septembre.Un bobo qui lui a déjà coûté une éventuelle sélection avec les Diables et a mis un coup d'arrêt à son développement en Angleterre. Privé de foot durant plusieurs semaines, il a ensuite repris le fil de sa carrière : 34 fois dans l'équipe, 22 fois titulaire, neuf fois remplacé pour un total de cinq buts et trois passes décisives en championnat. Plutôt pas mal pour une première année, surtout quand on sait que Brighton n'a marqué qu'à 39 reprises dans la compétition. Potter compte maintenant sur plus de soutien de la deuxième ligne, avec des ailiers offensifs. L'accent est également mis sur la poursuite de la progression de Tariq Lamptey, 19 ans, arrivé de Chelsea en janvier la saison dernière, et dont nous vous parlions par ici.