Durant le week-end, l'entreprise irlandaise implantée au Royaume-Uni avait coté à 66/1 les chances de l'ancien défenseur international anglais Ugo Ehiogu de prendre les rênes des "Blues".

Or, Ehiogu est décédé des suites d'un arrêt cardiaque survenu le 20 avril au centre d'entraînement de Tottenham, où il était l'entraîneur de l'équipe réserve.

"C'est une véritable erreur. Un (employé) a réutilisé la forme d'un ancien pari et ne s'est pas aperçu de la présence de M. Ehiogu", a expliqué Paddy Power, insistant sur le fait que l'erreur avait été rapidement corrigée.

Personne n'a parié sur M. Ehiogu, a précisé un porte-parole de l'entreprise, qui a offert ses excuses à la famille du défunt.

Durant le week-end, l'entreprise irlandaise implantée au Royaume-Uni avait coté à 66/1 les chances de l'ancien défenseur international anglais Ugo Ehiogu de prendre les rênes des "Blues". Or, Ehiogu est décédé des suites d'un arrêt cardiaque survenu le 20 avril au centre d'entraînement de Tottenham, où il était l'entraîneur de l'équipe réserve."C'est une véritable erreur. Un (employé) a réutilisé la forme d'un ancien pari et ne s'est pas aperçu de la présence de M. Ehiogu", a expliqué Paddy Power, insistant sur le fait que l'erreur avait été rapidement corrigée.Personne n'a parié sur M. Ehiogu, a précisé un porte-parole de l'entreprise, qui a offert ses excuses à la famille du défunt.