"Je suis un peu partagé. Il a de grands objectifs et beaucoup de confiance. Il a eu l'idée de faire ce 'speech'. Il a des idées, il est très intelligent. C'est très clair, quand il fait et ce qu'il fait. Mais, d'un autre côté, il est invité à prendre ses responsabilités", a indiqué le technicien allemand à la veille du dernier match de la saison, à Reims.

"Tout le monde est invité, chaque jour, à prendre ses responsabilités, être à l'heure, manger professionnel, dormir professionnel, jouer professionnel. Ce n'est pas nécessaire de faire un 'speech'. C'est pour ça, je suis calme", a-t-il poursuivi.

"C'est un gars spécial, il veut marquer, marquer, marquer et avoir tous les trophées possibles. C'est pour ça on doit accepter et ce n'est pas une chose personnelle. Je ne suis pas en colère, c'est normal. Ce n'est pas un problème de prendre ses responsabilités", a-t-il conclu sa longue réponse.

Dimanche, Mbappé a lâché une bombe médiatique en recevant son trophée de meilleur joueur de la saison de Ligue 1 à la cérémonie de l'UNFP: "C'est un moment important pour moi. Un tournant dans ma carrière, le moment d'avoir plus de responsabilités. Peut-être au PSG, peut-être ailleurs", a-t-il déclaré.

La mystérieuse phrase du champion du monde a eu un retentissement bien au-delà des frontières françaises, notamment en Espagne où le Real Madrid est prêt à dépenser 280 M EUR pour l'attirer cet été, selon les médias espagnols.

Le Paris SG a réagi le lendemain en assurant que sa star "poursuivra la saison prochaine" au club.