"S'il s'avère qu'il y a suffisamment de preuves de leur implication dans l'incident, le club prononcera une interdiction à vie à leur encontre", a prévenu Chelsea, deux jours après une scène filmée par un témoin montrant un passager noir empêché de monter dans un compartiment par des supporteurs anglais.

LES REACTIONS

José Mourinho "honteux" du comportement raciste des supporters de Chelsea à Paris

José Mourinho a fait part d'un sentiment de "honte" en évoquant vendredi lors de son point presse les incidents racistes qui se sont déroulés dans le métro parisien à l'issue du match de Ligue des Champions entre le PSG et Chelsea mardi, et a incriminé les hooligans du club londonien.

"Nous avons honte, mais peut-être ne devrions-nous pas", a expliqué le technicien portugais du club anglais, "parce qu'il n'y a pas de lien de corrélation avec ces gens. J'ai quitté Chelsea en 2007, et si je suis revenu, ce n'est pas pour ce type de personnes. J'ai eu honte quand j'ai su ce qui s'est produit, mais je suis fier d'être le manager du club, parce que je sais ce que Chelsea est vraiment".

Un groupe de supporters du club londonien, scandant "Chelsea", a repoussé un homme noir tentant de monter dans le même wagon de métro qu'eux et ont entonné "Nous sommes racistes, nous sommes racistes et on aime ça", répétant plusieurs fois "on aime ça". La scène a été filmée par un témoin.

La victime et sa famille ont d'ailleurs été invitées à Stamford Bridge, stade du club londonien, pour le match retour de Ligue des champions contre le PSG le 11 mars.

Cet incident a déjà déclenché des condamnations unanimes, comme celle vendredi du Haut-Commissariat de l'ONU pour les droits de l'homme.

L'ONU condamne fermement l'incident raciste

Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les droits de l'homme a fermement condamné vendredi les supporteurs de Chelsea, qui ont empêché un Noir de monter dans une rame de métro à Paris mardi, avant une rencontre de Ligue des champions face au Paris SG. "Nous condamnons fermement ce comportement raciste", a indiqué un porte-parole de l'agence de l'ONU.

Le Haut-Commissariat rappelle également être en discussions depuis ces dernières années avec la FIFA et l'UEFA pour éradiquer les actes de racisme notamment à l'intérieur des stade. Le fait que cette fois-ci, les actes aient eu lieu dans le métro, montre "que beaucoup reste encore à faire", a ajouté le porte-parole.

Le Haut-Commissariat indique encore qu'il ne "s'agit pas d'un acte isolé. Des "actes similaires de racisme cruel et occasionnel ont lieu chaque jour en Europe, sans soulever d'indignations, parce qu'ils ne sont pas surpris par des caméras", a indiqué le porte-parole.

"S'il s'avère qu'il y a suffisamment de preuves de leur implication dans l'incident, le club prononcera une interdiction à vie à leur encontre", a prévenu Chelsea, deux jours après une scène filmée par un témoin montrant un passager noir empêché de monter dans un compartiment par des supporteurs anglais.LES REACTIONSJosé Mourinho "honteux" du comportement raciste des supporters de Chelsea à Paris José Mourinho a fait part d'un sentiment de "honte" en évoquant vendredi lors de son point presse les incidents racistes qui se sont déroulés dans le métro parisien à l'issue du match de Ligue des Champions entre le PSG et Chelsea mardi, et a incriminé les hooligans du club londonien. "Nous avons honte, mais peut-être ne devrions-nous pas", a expliqué le technicien portugais du club anglais, "parce qu'il n'y a pas de lien de corrélation avec ces gens. J'ai quitté Chelsea en 2007, et si je suis revenu, ce n'est pas pour ce type de personnes. J'ai eu honte quand j'ai su ce qui s'est produit, mais je suis fier d'être le manager du club, parce que je sais ce que Chelsea est vraiment". Un groupe de supporters du club londonien, scandant "Chelsea", a repoussé un homme noir tentant de monter dans le même wagon de métro qu'eux et ont entonné "Nous sommes racistes, nous sommes racistes et on aime ça", répétant plusieurs fois "on aime ça". La scène a été filmée par un témoin. La victime et sa famille ont d'ailleurs été invitées à Stamford Bridge, stade du club londonien, pour le match retour de Ligue des champions contre le PSG le 11 mars. Cet incident a déjà déclenché des condamnations unanimes, comme celle vendredi du Haut-Commissariat de l'ONU pour les droits de l'homme.L'ONU condamne fermement l'incident racisteLe Haut-Commissariat de l'ONU pour les droits de l'homme a fermement condamné vendredi les supporteurs de Chelsea, qui ont empêché un Noir de monter dans une rame de métro à Paris mardi, avant une rencontre de Ligue des champions face au Paris SG. "Nous condamnons fermement ce comportement raciste", a indiqué un porte-parole de l'agence de l'ONU. Le Haut-Commissariat rappelle également être en discussions depuis ces dernières années avec la FIFA et l'UEFA pour éradiquer les actes de racisme notamment à l'intérieur des stade. Le fait que cette fois-ci, les actes aient eu lieu dans le métro, montre "que beaucoup reste encore à faire", a ajouté le porte-parole. Le Haut-Commissariat indique encore qu'il ne "s'agit pas d'un acte isolé. Des "actes similaires de racisme cruel et occasionnel ont lieu chaque jour en Europe, sans soulever d'indignations, parce qu'ils ne sont pas surpris par des caméras", a indiqué le porte-parole.