L'article 19 du Règlement FIFA stipule que le transfert international n'est autorisé que si le joueur est âgé d'au moins 18 ans. Il existe toutefois trois exceptions. La première si les parents du joueur s'installent dans le pays du nouveau club pour des raisons étrangères au football; la deuxième énumère un nombre de conditions à respecter dans le cas d'un transfert d'un joueur âgé entre 16 et 18 ans à l'intérieur de l'Union européenne (UE) ou au sein de l'Espace économique européen (EEE); la troisième si le joueur vit tout au plus à 50 km d'une frontière nationale et si le club auprès duquel il souhaite être enregistré dans l'association voisine se trouve à une distance de 50 km maximum de la frontière. La distance maximale entre le domicile du joueur et le club doit être de 100 km. Dans ce cas, le joueur doit continuer à habiter chez ses parents et les deux associations nationales concernées doivent donner leur accord.

Le RSCA a enfreint les règles dans le transfert de Chancel Mbemba en 2011, lui qui a fait ses débuts en équipe première en 2013. La FIFA a également constaté des irrégularités dans les tentatives bruxelloises de transférer l'Américain Patrick Tshiani (en 2011, alors âgé de 16 ans), le Roumain Dragos Cojocaru (en 2012 alors âgé de 15 ans) et le Népalais Bimal Magar (en 2014 alors âgé de 16 ans). Aucun des trois n'a porté le maillot d'Anderlecht et seul le défenseur congolais, aujourd'hui au FC Porto, a atteint le très haut niveau.

L'Union belge "examine en interne" si elle va faire appel de la sanction de la FIFA

L'Union belge de football (URBSFA) va examiner "en interne" si elle fait appel de la sanction de la FIFA. La Fédération internationale de football a infligé jeudi une amende de 230.000 francs suisses (203.500 euros) à la fédération et de 200.000 francs suisses (177.000 euros) au RSC Anderlecht à la suite d'infractions liées aux transferts et à l'enregistrement de joueurs âgés de moins de 18 ans.

"Nous allons examiner en interne si nous contestons cette amende", déclare Pierre Cornez, porte-parole de l'Union belge, à l'agence Belga. "Nous allons prendre le temps de prendre calmement connaissance des motivations et de l'argumentation de la FIFA".

L'Union belge peut contester l'amende devant le comité d'appel de la FIFA.

Le RSC Anderlecht a fait savoir jeudi après-midi qu'il acceptait lui la sanction, précisant que les faits remontaient à la période 2011-2013.

"Après plusieurs années d'enquête, la FIFA a condamné le RSC Anderlecht pour avoir commis par le passé des erreurs administratives lors de l'enregistrement et la sélection de jeunes joueurs", pouvait-on lire dans le communiqué du club présidé par Marc Coucke. "Le comité de discipline a pris en compte la coopération positive du club dans le cadre de l'enquête pour déterminer la sanction. La direction actuelle du club en prend acte, elle ne fait pas appel de ce jugement et confirme à nouveau, comme elle l'a également démontré à la FIFA, que de telles carences administratives ne sont plus apparues ces dernières années et n'arriveront plus à l'avenir."

Le RSC Anderlecht a été déclaré coupable d'avoir enfreint, entre autres, l'article 19 du Règlement de la FIFA sur le statut et le transfert des joueurs dans le cas de quatre joueurs mineurs, dont le Congolais Chancel Mbemba, arrivé à Bruxelles en 2011.