"Le FC Barcelone a un accord de principe verbal avec Neymar pour qu'il revête le maillot blaugrana pour les cinq prochaines saisons", écrit le journal, sans citer de source. "Neymar a dit oui au contrat proposé par le Barça, ce que Sport peut affirmer de manière exclusive. La prédisposition du joueur a été décisive et il accepte de réduire quasiment de moitié son salaire actuel", poursuit Sport, évoquant une proposition de salaire net de 24 millions d'euros par an, "proche de ce qu'il touchait à Barcelone avant de s'en aller" au PSG en 2017. La presse a fait état d'un salaire annuel de plus 35 M EUR à Paris.

Autre possible point de blocage entre le joueur et le club catalan, le clan Neymar aurait aussi accepté de retirer une plainte aux prud'hommes déposée en Espagne concernant le non-versement par le Barça d'une prime de prolongation de 26 millions d'euros.

Sport reste néanmoins prudent sur la suite des opérations: reste encore à convaincre le PSG, qui avait déboursé la somme record de 222 M EUR pour arracher "Ney" au Barça en 2017. "Cet accord verbal est un pas de géant dans les négociations pour le transfert définitif du Brésilien mais le plus compliqué reste à faire, à savoir l'accord avec le PSG", poursuit Sport, évoquant des contacts noués via "deux intermédiaires" en raison de mauvaises relations entre les deux clubs. Selon plusieurs médias, en cas d'offre XXL, le PSG ne s'opposerait plus à un départ de l'attaquant, de nouveau blessé (il a dû renoncer à la Copa America) et visé par des accusations de viol.

Le Barça, où Neymar a passé quatre ans (2013-2017) et gagné une Ligue des champions (2015), est souvent cité comme un point de chute possible. Le club catalan, qui a déboursé 75 M EUR (plus 11 M EUR de bonus) pour la pépite néerlandaise Frenkie de Jong et devrait selon la presse miser 120 M EUR sur le Français Antoine Griezmann, devra néanmoins dégraisser pour attirer Neymar, ou bien inclure des joueurs dans la transaction.