" C'est un talent exceptionnel. J'ai tenté de l'attirer à Arsenal l'été dernier. J'espère que l'intérêt de tous les grands clubs n'aura pas d'influence négative sur son avenir. " Lors d'une conférence de presse, Arsène Wenger est manifestement soulagé que, pour une fois, on ne parle pas de son avenir à Arsenal mais du prodige qu'il suit depuis longtemps.

Kylian Mbappé (18 ans), qui se rend mardi au Borussia Dortmund, avec l'AS Monaco, en quarts de finale de la Ligue des Champions, est manifestement un phénomène. Il a déjà fait la une de pas mal de magazines et pas seulement en France mais aussi en Espagne et en Angleterre. Le journal catalan Sport a même titré : " Le Barça est amoureux de Mbappé. "

Ses coéquipiers l'accablent de louanges. L'arrière gauche Benjamin Mendy résume l'opinion générale : " Je pourrai au moins dire à mes enfants que j'ai joué avec Kylian Mbappé avant qu'il ne gagne le Ballon d'Or à douze reprises. "

En trente ans, aucun joueur de 18 ans n'a inscrit autant de buts en Ligue 1. Cette saison, il a marqué en moyenne un but toutes les 82 minutes parmi l'élite française. En Ligue des Champions, il a trouvé le chemin des filets à deux reprises en 185 minutes, en huitièmes de finale contre Manchester City (5-3, 3-1).

Mbappé ne sort pas du néant : la plupart des scouts européens le connaissent depuis longtemps. Nike lui a proposé un contrat de sponsoring à l'âge de treize ans, une primeur. Un an plus tard, il a passé des tests au Real et à Chelsea mais il a préféré rester dans l'Hexagone pour y poursuivre ses études et son développement sportif.

Il a d'abord joué à l'AS Bondy, le club de sa ville natale, près de Paris, puis à l'AS Monaco à partir de 2013. Le 2 décembre 2015, il est devenu le plus jeune rookie de l'histoire du club monégasque. Il a effectué ses débuts en cours de jeu contre Caen à 16 ans et 347 jours, améliorant le record détenu par Thierry Henry (17 ans et 14 jours). Le 20 février 2016, il a battu un autre record de celui-ci : celui de plus jeune buteur de Ligue 1.

Malgré l'engouement qu'il suscite, Mbappé ne plane pas. La semaine dernière, Reda Hammache, ex-scout de l'AS Monaco, a déclaré à France Football : " Sa famille gère sa carrière d'une façon magistrale. " Son père Wilfrid s'occupe de l'aspect sportif, sa mère Fayza, une ancienne joueuse de handball de haut niveau, gère le marketing tandis que son demi-frère Jirès Kembo et son oncle Pierre le conseillent.

L'oncle a été directeur sportif de Sedan et entraîne dans la région parisienne. Il raconte : " Kylian est conscient de vivre quelque chose d'exceptionnel mais, pour lui, le football reste un jeu. Il est d'un naturel très simple. Il regarde du football toute la journée. Tout petit, il connaissait déjà plus de footballeurs que moi. " Désormais, tout le monde le connaît, lui.

Par Steve Van Herpe

" C'est un talent exceptionnel. J'ai tenté de l'attirer à Arsenal l'été dernier. J'espère que l'intérêt de tous les grands clubs n'aura pas d'influence négative sur son avenir. " Lors d'une conférence de presse, Arsène Wenger est manifestement soulagé que, pour une fois, on ne parle pas de son avenir à Arsenal mais du prodige qu'il suit depuis longtemps. Kylian Mbappé (18 ans), qui se rend mardi au Borussia Dortmund, avec l'AS Monaco, en quarts de finale de la Ligue des Champions, est manifestement un phénomène. Il a déjà fait la une de pas mal de magazines et pas seulement en France mais aussi en Espagne et en Angleterre. Le journal catalan Sport a même titré : " Le Barça est amoureux de Mbappé. " Ses coéquipiers l'accablent de louanges. L'arrière gauche Benjamin Mendy résume l'opinion générale : " Je pourrai au moins dire à mes enfants que j'ai joué avec Kylian Mbappé avant qu'il ne gagne le Ballon d'Or à douze reprises. "En trente ans, aucun joueur de 18 ans n'a inscrit autant de buts en Ligue 1. Cette saison, il a marqué en moyenne un but toutes les 82 minutes parmi l'élite française. En Ligue des Champions, il a trouvé le chemin des filets à deux reprises en 185 minutes, en huitièmes de finale contre Manchester City (5-3, 3-1). Mbappé ne sort pas du néant : la plupart des scouts européens le connaissent depuis longtemps. Nike lui a proposé un contrat de sponsoring à l'âge de treize ans, une primeur. Un an plus tard, il a passé des tests au Real et à Chelsea mais il a préféré rester dans l'Hexagone pour y poursuivre ses études et son développement sportif. Il a d'abord joué à l'AS Bondy, le club de sa ville natale, près de Paris, puis à l'AS Monaco à partir de 2013. Le 2 décembre 2015, il est devenu le plus jeune rookie de l'histoire du club monégasque. Il a effectué ses débuts en cours de jeu contre Caen à 16 ans et 347 jours, améliorant le record détenu par Thierry Henry (17 ans et 14 jours). Le 20 février 2016, il a battu un autre record de celui-ci : celui de plus jeune buteur de Ligue 1.Malgré l'engouement qu'il suscite, Mbappé ne plane pas. La semaine dernière, Reda Hammache, ex-scout de l'AS Monaco, a déclaré à France Football : " Sa famille gère sa carrière d'une façon magistrale. " Son père Wilfrid s'occupe de l'aspect sportif, sa mère Fayza, une ancienne joueuse de handball de haut niveau, gère le marketing tandis que son demi-frère Jirès Kembo et son oncle Pierre le conseillent. L'oncle a été directeur sportif de Sedan et entraîne dans la région parisienne. Il raconte : " Kylian est conscient de vivre quelque chose d'exceptionnel mais, pour lui, le football reste un jeu. Il est d'un naturel très simple. Il regarde du football toute la journée. Tout petit, il connaissait déjà plus de footballeurs que moi. " Désormais, tout le monde le connaît, lui.Par Steve Van Herpe