Trois jours après le départ de José Mourinho, Tottenham retrouvait la compétition hier soir face à Southampton. Pour remplacer le Portugais, le board des Spurs a nommé Ryan Mason, responsable du développement des jeunes du club jusqu'à la fin de saison. Le club londonien va donc se mettre en recherche d'un nouveau coach pour l'année prochaine. Comme nous vous l'expliquions, la piste la plus probable à l'heure actuelle semble celle menant à Roberto Martínez, mais d'autres options existent encore. Analyse des différentes possibilités.

Julian Nagelsmann, le favori des bookmakers

Comme toujours dans ce genre de situations, les sites de pari britanniques se mettent au jeu des pronostics et ont désigné le coach allemand comme étant le favori pour prendre la succession du Special One. Coach à succès depuis ses débuts sur les bancs de Hoffenheim en 2016, le jeune entraîneur a la cote auprès des plus grandes équipes du continent. Avant de rejoindre la galaxie Red Bull à Leipzig, il avait même décliné une offre du Real Madrid. Rien que ça. À 33 ans, il pourrait voir Tottenham comme un palier supplémentaire à franchir sans bruler les étapes avant de rejoindre un des mastodontes d'Europe.

Une solution made in Premier League ?

D'autres pistes sont également évoquées au sein même du championnat. L'une mène à Brendan Rodgers, coach de Leicester et déjà cité à Arsenal lorsqu'Unai Emery a été remercié. Troisième avec les Foxes, le coach nord-irlandais pourrait retrouver la Ligue des Champions pour la première fois depuis 2014. Sous contrat jusqu'en 2025, il sera toutefois difficile à déloger. D'autres noms sont cités comme Nuno Espírito Santo, auteur d'une saison délicate avec les Wolves, Scott Parker, reléguable avec Fulham, mais ancien joueur des Spurs ou Eddie Howe, ex-coach de Bournemouth.

Un ancien de la Juventus sur le banc londonien ?

Massimiliano Allegri va-t-il reprendre du service ?, SIPAUSACOLLECTIONS
Massimiliano Allegri va-t-il reprendre du service ? © SIPAUSACOLLECTIONS

Deux anciens entraîneurs de la Vieille Dame pourraient retrouver un banc du côté de l'Angleterre cet été. Maurizio Sarri, viré l'été dernier par la Juve malgré le titre de champion, avait bien réussi en Angleterre avec une troisième place au classement et une victoire en Europa League avec Chelsea. L'idée de revenir en Premier League pourrait lui plaire, à moins que la direction des Spurs préfère se tourner vers Massimiliano Allegri. Libre de tout contrat depuis deux ans, le coach italien au palmarès exceptionnel pourrait, pour la première fois de sa carrière, quitter la Botte pour tenter sa chance à l'étranger.

Attention aux autres clubs

Quel que soit le choix que fera Daniel Lévy, le président de Tottenham, il ne sera pas le seul à chercher un nouvel entraîneur cet été. Et pour la plupart des clubs dans la situation, les pistes seront globalement les mêmes. Tottenham va devoir se battre avec le Bayern, en quête d'un remplaçant à Hansi Flick, peut-être avec le Real, si Zinédine Zidane décide de s'en aller, mais également la Juventus et Arsenal si leurs objectifs de fin de saison ne sont pas remplis.

Martinez, Nagelsmann, Allegri, de beaux noms sont inscrits sur la short-list des Spurs, mais il va falloir se battre pour obtenir un grand nom. Les prochaines semaines promettent d'être intenses dans les bureaux du nord de Londres.

Par Raphaël Deby

Trois jours après le départ de José Mourinho, Tottenham retrouvait la compétition hier soir face à Southampton. Pour remplacer le Portugais, le board des Spurs a nommé Ryan Mason, responsable du développement des jeunes du club jusqu'à la fin de saison. Le club londonien va donc se mettre en recherche d'un nouveau coach pour l'année prochaine. Comme nous vous l'expliquions, la piste la plus probable à l'heure actuelle semble celle menant à Roberto Martínez, mais d'autres options existent encore. Analyse des différentes possibilités.Comme toujours dans ce genre de situations, les sites de pari britanniques se mettent au jeu des pronostics et ont désigné le coach allemand comme étant le favori pour prendre la succession du Special One. Coach à succès depuis ses débuts sur les bancs de Hoffenheim en 2016, le jeune entraîneur a la cote auprès des plus grandes équipes du continent. Avant de rejoindre la galaxie Red Bull à Leipzig, il avait même décliné une offre du Real Madrid. Rien que ça. À 33 ans, il pourrait voir Tottenham comme un palier supplémentaire à franchir sans bruler les étapes avant de rejoindre un des mastodontes d'Europe.D'autres pistes sont également évoquées au sein même du championnat. L'une mène à Brendan Rodgers, coach de Leicester et déjà cité à Arsenal lorsqu'Unai Emery a été remercié. Troisième avec les Foxes, le coach nord-irlandais pourrait retrouver la Ligue des Champions pour la première fois depuis 2014. Sous contrat jusqu'en 2025, il sera toutefois difficile à déloger. D'autres noms sont cités comme Nuno Espírito Santo, auteur d'une saison délicate avec les Wolves, Scott Parker, reléguable avec Fulham, mais ancien joueur des Spurs ou Eddie Howe, ex-coach de Bournemouth.Deux anciens entraîneurs de la Vieille Dame pourraient retrouver un banc du côté de l'Angleterre cet été. Maurizio Sarri, viré l'été dernier par la Juve malgré le titre de champion, avait bien réussi en Angleterre avec une troisième place au classement et une victoire en Europa League avec Chelsea. L'idée de revenir en Premier League pourrait lui plaire, à moins que la direction des Spurs préfère se tourner vers Massimiliano Allegri. Libre de tout contrat depuis deux ans, le coach italien au palmarès exceptionnel pourrait, pour la première fois de sa carrière, quitter la Botte pour tenter sa chance à l'étranger.Quel que soit le choix que fera Daniel Lévy, le président de Tottenham, il ne sera pas le seul à chercher un nouvel entraîneur cet été. Et pour la plupart des clubs dans la situation, les pistes seront globalement les mêmes. Tottenham va devoir se battre avec le Bayern, en quête d'un remplaçant à Hansi Flick, peut-être avec le Real, si Zinédine Zidane décide de s'en aller, mais également la Juventus et Arsenal si leurs objectifs de fin de saison ne sont pas remplis.Martinez, Nagelsmann, Allegri, de beaux noms sont inscrits sur la short-list des Spurs, mais il va falloir se battre pour obtenir un grand nom. Les prochaines semaines promettent d'être intenses dans les bureaux du nord de Londres.Par Raphaël Deby