Initialement, les Spurs devaient jouer dans leur nouveau stade le 15 septembre contre Liverpool mais, suite à des problèmes avec les systèmes de sécurité, l'inauguration a été retardée à plusieurs reprises.

Fin octobre, Tottenham avait d'ailleurs annoncé vouloir jouer sa rencontre du 13 janvier, contre Manchester United, dans son écrin de White Hart Lane, totalement neuf et dont la capacité a été portée à 62.000 places. Il n'en sera donc rien.

"J'aimerais m'excuser auprès des supporters et les remercier pour leur patience", a déclaré le président Daniel Levy. "Nous allons maintenant effectuer des tests de sécurité dans l'enceinte afin de fournir de nouvelles informations dans les deux ou trois prochaines semaines."

Tottenham, 3e de Premier League, jouera donc encore ses matches contre Watford, Newcastle et Leicester à Wembley, ainsi que son duel face au Borussia Dortmund en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, prévu le 13 février.

Si le club venait à jouer le 5e tour de la FA Cup à domicile, il sera également prévu à Wembley. Pour ce faire, les Spurs devront d'abord écarter Crystal Palace.