Son avait été expulsé pour un geste d'énervement contre Rüdiger, après un duel: sur le dos après un duel, il avait levé ses pieds vers l'abdomen de son adversaire resté debout mais qui s'était écroulé à la suite du contact.

Alors que l'arbitre de la rencontre, Anthony Taylor, n'avait rien signalé, c'est la consultation des images par l'arbitre chargé de la VAR, Paul Tierney, qui avait amené la sanction.

Dès dimanche, après la défaite (2-0) de son équipe contre Chelsea, Mourinho avait eu des mots durs envers le défenseur allemand, accusé de simuler.

"Rüdiger doit être en train de passer un scanner à l'hôpital pour voir s'il n'a pas de côtes cassées tellement c'était violent", avait-il ironisé en conférence de presse.

"Dans des pays comme le mien, par exemple, avec notre culture, on disait que c'était un joueur malin. Mais dans ce pays - et c'est l'une des raisons pour lesquelles je suis tombé amoureux de ce pays en 2004 -, on ne dit pas qu'il est malin. On utilise d'autres mots que je préfère ne pas prononcer", avait-il ajouté.

Après l'incident avec Son, Antonio Rüdiger avait été victime de cris racistes venus des tribunes, qui avaient été signalés à l'arbitre et aux officiels du match.

Tottenham avait déjà réussi à faire supprimer un carton rouge reçu par Son début novembre, lors d'un match contre Everton.

Il avait été expulsé après un tacle fautif sur André Gomes qui s'était grièvement blessé.

Mais une commission indépendante avait ensuite estimé qu'il n'y avait pas de lien direct entre le geste de Son et la fracture avec luxation de la cheville droite subie par le milieu portugais.

Son avait été expulsé pour un geste d'énervement contre Rüdiger, après un duel: sur le dos après un duel, il avait levé ses pieds vers l'abdomen de son adversaire resté debout mais qui s'était écroulé à la suite du contact.Alors que l'arbitre de la rencontre, Anthony Taylor, n'avait rien signalé, c'est la consultation des images par l'arbitre chargé de la VAR, Paul Tierney, qui avait amené la sanction.Dès dimanche, après la défaite (2-0) de son équipe contre Chelsea, Mourinho avait eu des mots durs envers le défenseur allemand, accusé de simuler."Rüdiger doit être en train de passer un scanner à l'hôpital pour voir s'il n'a pas de côtes cassées tellement c'était violent", avait-il ironisé en conférence de presse."Dans des pays comme le mien, par exemple, avec notre culture, on disait que c'était un joueur malin. Mais dans ce pays - et c'est l'une des raisons pour lesquelles je suis tombé amoureux de ce pays en 2004 -, on ne dit pas qu'il est malin. On utilise d'autres mots que je préfère ne pas prononcer", avait-il ajouté.Après l'incident avec Son, Antonio Rüdiger avait été victime de cris racistes venus des tribunes, qui avaient été signalés à l'arbitre et aux officiels du match.Tottenham avait déjà réussi à faire supprimer un carton rouge reçu par Son début novembre, lors d'un match contre Everton.Il avait été expulsé après un tacle fautif sur André Gomes qui s'était grièvement blessé.Mais une commission indépendante avait ensuite estimé qu'il n'y avait pas de lien direct entre le geste de Son et la fracture avec luxation de la cheville droite subie par le milieu portugais.