"Ils ont un groupe super complet, mais il y a une pièce maîtresse, (le milieu de terrain) Hans Vanaken", a détaillé lundi le latéral droit. "Il va vraiment falloir l'empêcher de jouer, parce que c'est un joueur super riche et il peut faire la différence à tout moment. Le danger peut venir de partout".

Joueur de Bruges de 2011 à 2016, Meunier y a notamment évolué sous les ordres de l'entraîneur adjoint Philippe Clément, devenu depuis entraîneur principal. "A Genk, il a été champion de Belgique (en 2018-2019, ndlr). Ici à Bruges, ils sont premiers (du championnat belge, ndlr) et jouent la C1 alors qu'ils ont dû passer par les tours préliminaires. Il a tout pour devenir un grand entraîneur", a énuméré Meunier mardi. "C'est un entraîneur de la nouvelle génération avec une vision moderne du foot et qui s'appuie sur le management et la psychologie. Il communique bien et m'avait bien aidé quand j'étais à Bruges.

A propos de la rencontre de mardi, "je m'attends à un match piège, il va falloir être prudent et ne sûrement pas les sous-estimer", a conclu l'Ardennais de 27 ans. A l'aube de la 3e journée de phase de poules de la Ligue des Champions, Bruges est deuxième du groupe A avec deux points, soit quatre de moins que le PSG.