Maarten Vandevoordt était depuis début décembre le gardien de Genk. Il avait pris la place de Gaëtan Coucke, devenu numéro un après la grave blessure au tendon d'Achille de Danny Vukovic. Vandevoordt, 17 ans, s'est blessé à son tour à l'entraînement, au coude, et est sur le carreau plusieurs mois.

Pour le remplacer, Genk a jeté son dévolu sur Didillon. "En tant que jeune gardien, je dois jouer", a expliqué le gardien de 24 ans. "Je devais réfléchir à ma carrière. Genk a une identité spéciale en Belgique et il n'y pas un seul joueur qui n'aimerait pas jouer pour un tel club. C'est un club très structuré et il y a une ambiance positive dans le vestiaire, avec des joueurs qui veulent s'entraider. J'ai déjà ressenti que dans ce groupe, tout le monde se pousse mutuellement à aller de l'avant."

Didillon avait été recruté de Metz par Anderlecht en juin 2018. Il s'était révélé comme une valeur sûre des Bruxellois la saison passée. Cette saison, il avait commencé comme titulaire avant de voir Anderlecht recruter Hendrik Van Crombrugge d'Eupen.

Le Racing Genk avait également des contacts avec le gardien iranien Alireza Beiranvand, mais a préféré Didillon. "Nous avons regardé qui pouvait nous apporter une valeur ajoutée à court terme et qui nous pouvons aussi évaluer à long terme", a expliqué le directeur sportif Dimitri De Condé. "Nous sommes convaincus que Thomas constitue le bon choix. Il a fait sentir de manière claire qu'il avait faim. Cela nous donne aussi le temps d'éclaircir la situation pour Vandevoordt et Vukovic."

L'entraîneur Hannes Wolf est satisfait de l'arrivée de Didillon. "Il était sûr à 100% que nous devions faire quelque chose avec nos gardiens, car tu as besoin de concurrence. Didillon a joué beaucoup de matchs et a été numéro à Metz, en équipe de France espoirs et à Anderlecht. Seuls les derniers mois ont été plus difficiles", a expliqué le coach allemand. "Avec lui, nous acquérons de la personnalité et de l'expérience, même s'il est encore jeune. Il est directement disponible et peut nous aider les prochains mois, mais il existe aussi une option pour continuer ensemble plus longtemps."

Maarten Vandevoordt était depuis début décembre le gardien de Genk. Il avait pris la place de Gaëtan Coucke, devenu numéro un après la grave blessure au tendon d'Achille de Danny Vukovic. Vandevoordt, 17 ans, s'est blessé à son tour à l'entraînement, au coude, et est sur le carreau plusieurs mois. Pour le remplacer, Genk a jeté son dévolu sur Didillon. "En tant que jeune gardien, je dois jouer", a expliqué le gardien de 24 ans. "Je devais réfléchir à ma carrière. Genk a une identité spéciale en Belgique et il n'y pas un seul joueur qui n'aimerait pas jouer pour un tel club. C'est un club très structuré et il y a une ambiance positive dans le vestiaire, avec des joueurs qui veulent s'entraider. J'ai déjà ressenti que dans ce groupe, tout le monde se pousse mutuellement à aller de l'avant." Didillon avait été recruté de Metz par Anderlecht en juin 2018. Il s'était révélé comme une valeur sûre des Bruxellois la saison passée. Cette saison, il avait commencé comme titulaire avant de voir Anderlecht recruter Hendrik Van Crombrugge d'Eupen. Le Racing Genk avait également des contacts avec le gardien iranien Alireza Beiranvand, mais a préféré Didillon. "Nous avons regardé qui pouvait nous apporter une valeur ajoutée à court terme et qui nous pouvons aussi évaluer à long terme", a expliqué le directeur sportif Dimitri De Condé. "Nous sommes convaincus que Thomas constitue le bon choix. Il a fait sentir de manière claire qu'il avait faim. Cela nous donne aussi le temps d'éclaircir la situation pour Vandevoordt et Vukovic." L'entraîneur Hannes Wolf est satisfait de l'arrivée de Didillon. "Il était sûr à 100% que nous devions faire quelque chose avec nos gardiens, car tu as besoin de concurrence. Didillon a joué beaucoup de matchs et a été numéro à Metz, en équipe de France espoirs et à Anderlecht. Seuls les derniers mois ont été plus difficiles", a expliqué le coach allemand. "Avec lui, nous acquérons de la personnalité et de l'expérience, même s'il est encore jeune. Il est directement disponible et peut nous aider les prochains mois, mais il existe aussi une option pour continuer ensemble plus longtemps."