Pour rappel, il y a deux ans, les Belges pouvaient même se contenter d'une courte défaite en Suisse lors de l'ultime journée de la phase de groupes. Un doublé de Thorgan Hazard avait mis les Diables sur du velours mais les troupes de Roberto Martinez avaient craqué et s'était inclinées 5-2, laissant les Suisses disputer le Final Four.

"Il y a deux ans, on venait de battre l'Islande et on savait qu'une défaite avec deux buts d'écart suffisait pour nous qualifier. A 0-2, on s'est peut-être relâchés, ce qu'il ne faut jamais faire en football", se souvient Thibaut Courtois. "Nous avons tiré les leçons de cette défaite en Suisse. Nous savons que c'était un mauvais match et nous n'avons plus commis la même erreur depuis. Demain, il nous faudra rester concentrés de la première à la dernière minute. Il ne faudra pas penser à la qualification".

Le gardien des Diables, qui fêtera sa 81e cap mercredi, se méfie de l'équipe danoise. "Ce sera un match difficile. Le Danemark est un adversaire coriace, qui est allé battre l'Angleterre à Wembley. Ils ont une bonne équipe, avec des joueurs qui évoluent en Premier League, en Bundesliga ou en Liga. ll ne faut pas penser qu'on va gagner 3 ou 4-0. Ca va être un match compliqué. Il ne faut pas oublier qu'eux aussi peuvent se qualifier s'ils gagnent", prévient Courtois. "On connaît leurs qualités mais on est bien préparé, on est prêt à jouer un bon match pour nous qualifier".

Cette trêve internationale survient alors que le calendrier est déjà très chargé. "C'est une situation difficile vu le grand nombre de matchs", dit Thibaut Courtois. "On a trois matchs par semaine. L'entraîneur a eu la bonne idée de faire appel à un grand nombre de joueurs et de laisser certains joueurs arriver plus tard. Tout le monde est prêt. Demain, c'est une étape importante vers les demi-finales, qui nous permettront peut-être de remporter un trophée. J'ai toujours l'envie et l'ambition de gagner avec les Diables, c'est pour ça que j'étais déçu après l'Euro 2016 et la Coupe du monde 2018. On a une des meilleures équipes au monde et on veut gagner un titre. Mais il y a aussi plein d'autres pays qui peuvent gagner, c'est le foot".

Pour rappel, il y a deux ans, les Belges pouvaient même se contenter d'une courte défaite en Suisse lors de l'ultime journée de la phase de groupes. Un doublé de Thorgan Hazard avait mis les Diables sur du velours mais les troupes de Roberto Martinez avaient craqué et s'était inclinées 5-2, laissant les Suisses disputer le Final Four. "Il y a deux ans, on venait de battre l'Islande et on savait qu'une défaite avec deux buts d'écart suffisait pour nous qualifier. A 0-2, on s'est peut-être relâchés, ce qu'il ne faut jamais faire en football", se souvient Thibaut Courtois. "Nous avons tiré les leçons de cette défaite en Suisse. Nous savons que c'était un mauvais match et nous n'avons plus commis la même erreur depuis. Demain, il nous faudra rester concentrés de la première à la dernière minute. Il ne faudra pas penser à la qualification". Le gardien des Diables, qui fêtera sa 81e cap mercredi, se méfie de l'équipe danoise. "Ce sera un match difficile. Le Danemark est un adversaire coriace, qui est allé battre l'Angleterre à Wembley. Ils ont une bonne équipe, avec des joueurs qui évoluent en Premier League, en Bundesliga ou en Liga. ll ne faut pas penser qu'on va gagner 3 ou 4-0. Ca va être un match compliqué. Il ne faut pas oublier qu'eux aussi peuvent se qualifier s'ils gagnent", prévient Courtois. "On connaît leurs qualités mais on est bien préparé, on est prêt à jouer un bon match pour nous qualifier". Cette trêve internationale survient alors que le calendrier est déjà très chargé. "C'est une situation difficile vu le grand nombre de matchs", dit Thibaut Courtois. "On a trois matchs par semaine. L'entraîneur a eu la bonne idée de faire appel à un grand nombre de joueurs et de laisser certains joueurs arriver plus tard. Tout le monde est prêt. Demain, c'est une étape importante vers les demi-finales, qui nous permettront peut-être de remporter un trophée. J'ai toujours l'envie et l'ambition de gagner avec les Diables, c'est pour ça que j'étais déçu après l'Euro 2016 et la Coupe du monde 2018. On a une des meilleures équipes au monde et on veut gagner un titre. Mais il y a aussi plein d'autres pays qui peuvent gagner, c'est le foot".