"Le problème de Defour est multiple." Nous confie-t-il. "Cette année, Porto a perdu des éléments très importants puisqu'il a dû se passer tour à tour de Joao Moutinho parti à Monaco, puis de Lucho Gonzalez, au Qatar depuis cet hiver. Or, depuis quelques années l'équipe joue avec un numéro 6 fixe : Fernando, un relayeur qui était Moutinho et un joueur qui va plus derrière les attaquants, l'an dernier et en début d'année c'était Lucho qui remplissait ce rôle. On ne s'en est pas assez rendu compte à Porto à l'époque mais la perte de Moutinho est énorme. À cause de cela, le club a totalement perdu son équilibre en milieu de terrain et le problème c'est qu'à un moment ils ont dû inverser le triangle et jouer avec deux milieu défensifs. Defour a été essayé dans cette configuration notamment avec Fernando à côté de lui mais ça s'est mal passé car il n'a pas le même profil que Moutinho ou Lucho. On lui a souvent préféré d'autres joueurs comme Josué et Herrera car Fonseca trouvait que Defour jouait trop latéralement et n'apportait pas assez de profondeur au jeu."

Une exclusion qui coûte cherCependant, les problèmes de Defour ne datent pas de cette année. Déjà sous Villas-Boas et ces deux dernières années avec Vítor Pereira le Belge avait du mal à s'imposer. "En effet, Defour sort d'une saison mitigée. L'an dernier il jouait un peu par défaut parce que devant lui Lucho, Fernando et Moutinho étaient indéboulonnables. Alors, Pereira l'a parfois essayé sur une aile quand il voulait fermer les côtés ou à d'autres postes un peu contre nature. Sa polyvalence ne l'a pas aidé de même que le fait qu'il a acquis au Portugal l'image d'un excellent remplaçant. Il ne faut pas non plus minimiser l'importance de son exclusion l'an dernier en huitième de finale de la Ligue des Champions contre Málaga. Dans ce match, Defour prend une bête deuxième jaune en faisant une faute naïve sur un joueur de Málaga et Porto se fait éliminer. Ça a été un événement très négatif pour lui. Il a parfois réussi à enchaîner des bonnes prestations mais jamais sur le très long terme."

Un départ possible?Maintenant, même si la situation de notre diable pourrait s'améliorer suite à ce changement, rien ne dit qu'il jouera avec Luis Castro, l'entraineur intérimaire. "Castro connaît très bien la maison et pourrait donc donner sa chance à certains jeunes mis de côté par Fonseca. En effet, il a entrainé l'équipe espoir donc il va s'appuyer sur certaines de ses certitudes pour construire son équipe. Il y a certains joueurs intouchables à Porto comme Quaresma ou Jackson Martínez mais comme l'entrejeu des Dragões posait problème il va devoir changer quelque chose. Maintenant j'ai des doutes quant à savoir si il va donner sa chance à Defour. Mais ce qui est sûr c'est que pour lui ça ne peut pas être pire qu'avec Fonseca puisqu'avec ce dernier il n'avait plus du tout voix au chapitre. "Une situation qui pourrait faire envisager un départ au milieu de terrain pour la fin de saison. "C'est envisageable si ça se passe mal avec le nouvel entraineur. Ce dernier va redistribuer les cartes mais si le temps de jeu de Steven ne change pas je pense qu'il envisagerait un départ."De quoi faire revenir à la charge Anderlecht, intéressé de longue date par le joueur.

"Le problème de Defour est multiple." Nous confie-t-il. "Cette année, Porto a perdu des éléments très importants puisqu'il a dû se passer tour à tour de Joao Moutinho parti à Monaco, puis de Lucho Gonzalez, au Qatar depuis cet hiver. Or, depuis quelques années l'équipe joue avec un numéro 6 fixe : Fernando, un relayeur qui était Moutinho et un joueur qui va plus derrière les attaquants, l'an dernier et en début d'année c'était Lucho qui remplissait ce rôle. On ne s'en est pas assez rendu compte à Porto à l'époque mais la perte de Moutinho est énorme. À cause de cela, le club a totalement perdu son équilibre en milieu de terrain et le problème c'est qu'à un moment ils ont dû inverser le triangle et jouer avec deux milieu défensifs. Defour a été essayé dans cette configuration notamment avec Fernando à côté de lui mais ça s'est mal passé car il n'a pas le même profil que Moutinho ou Lucho. On lui a souvent préféré d'autres joueurs comme Josué et Herrera car Fonseca trouvait que Defour jouait trop latéralement et n'apportait pas assez de profondeur au jeu." Une exclusion qui coûte cherCependant, les problèmes de Defour ne datent pas de cette année. Déjà sous Villas-Boas et ces deux dernières années avec Vítor Pereira le Belge avait du mal à s'imposer. "En effet, Defour sort d'une saison mitigée. L'an dernier il jouait un peu par défaut parce que devant lui Lucho, Fernando et Moutinho étaient indéboulonnables. Alors, Pereira l'a parfois essayé sur une aile quand il voulait fermer les côtés ou à d'autres postes un peu contre nature. Sa polyvalence ne l'a pas aidé de même que le fait qu'il a acquis au Portugal l'image d'un excellent remplaçant. Il ne faut pas non plus minimiser l'importance de son exclusion l'an dernier en huitième de finale de la Ligue des Champions contre Málaga. Dans ce match, Defour prend une bête deuxième jaune en faisant une faute naïve sur un joueur de Málaga et Porto se fait éliminer. Ça a été un événement très négatif pour lui. Il a parfois réussi à enchaîner des bonnes prestations mais jamais sur le très long terme." Un départ possible?Maintenant, même si la situation de notre diable pourrait s'améliorer suite à ce changement, rien ne dit qu'il jouera avec Luis Castro, l'entraineur intérimaire. "Castro connaît très bien la maison et pourrait donc donner sa chance à certains jeunes mis de côté par Fonseca. En effet, il a entrainé l'équipe espoir donc il va s'appuyer sur certaines de ses certitudes pour construire son équipe. Il y a certains joueurs intouchables à Porto comme Quaresma ou Jackson Martínez mais comme l'entrejeu des Dragões posait problème il va devoir changer quelque chose. Maintenant j'ai des doutes quant à savoir si il va donner sa chance à Defour. Mais ce qui est sûr c'est que pour lui ça ne peut pas être pire qu'avec Fonseca puisqu'avec ce dernier il n'avait plus du tout voix au chapitre. "Une situation qui pourrait faire envisager un départ au milieu de terrain pour la fin de saison. "C'est envisageable si ça se passe mal avec le nouvel entraineur. Ce dernier va redistribuer les cartes mais si le temps de jeu de Steven ne change pas je pense qu'il envisagerait un départ."De quoi faire revenir à la charge Anderlecht, intéressé de longue date par le joueur.