Lors de l'été 2017, Mile Svilar est parti pour Benfica en provoquant un grand fracas du côté du côté d'Anderlecht. Les Mauves avaient beaucoup investi dans le jeune homme pour en faire leur gardien d'avenir, mais l'appel de l'étranger était trop fort. Svilar était considéré comme un talent de premier ordre et était le numéro 1 des sélections d'âge de l'équipe nationale. Mais à Lisbonne, le fils de Ratko Svilar, né à Anvers, n'a pas vraiment emprunté la voie de Michel Preud'homme n'a que trop rarement été inclus dans les plans des entraîneurs que sont succédés à l'Estadio da Luz.

Quelques semaines après son transfert, Svilar s'illustre en Ligue des champions contre Manchester United en devenant le plus jeune gardien de l'histoire à disputer un match de la compétition. L'engouement est vite retombé ensuite... Trois saisons plus tard et trois places dans la hiérarchie plus bas, Svilar doit se contenter de matches pour la deuxième équipe des Aigles. Le contrat du jeune gardien expire l'été prochain et il est libre de se chercher un nouveau club. Benfica a cependant essayé de prolonger son séjour, mais Svilar et son entourage n'ont plus envie de s'éterniser dans la capitale portugaise.

Les éloges de Mourinho

Sa nouvelle destination semble être une autre capitale européenne, celle de l'Italie. L'AS Roma de José Mourinho. Le gardien n'est pas un inconnu pour ce dernier puisqu'il entraînait Manchester United pour les fameux débuts en C1. Le Special One s'était montré élogieux envers Svilar, malgré le fait qu'il ait commis une bourde cruciale et offert sur un plateau d'argent aux Red Devils le seul but de la soirée. "Il n'y a que les gardiens qui osent prendre des risques qui concèdent des buts pareils", avait déclaré Mourinho après ce match. "Je savais avant le match que ce gardien est un phénomène, il est génial. Soit Benfica tient un gardien de haut niveau pour de nombreuses années, soit le président peut acheter une grande valise pour stocker sa prochaine indemnité de transfert", avait encore affirmé le Portugais.

La valise sera déjà un achat d'économisé pour Benfica puisqu'il partira gratuitement, mais Mourinho n'a pas oublié l'ancien gardien de l'équipe belge U21. Si Svilar a pu se recaser le club romain, c'est aussi grâce à son nouveau directeur sportif, Tiago Pinto. Le Portugais de 36 ans a fait venir le jeune gardien à Benfica en 2017 et a toujours été un grand fan de lui. Il est devenu directeur sportif de la Roma le 1er janvier de l'année dernière et souhaite redonner une chance au joueur dans un nouvel environnement.

Dans la ville éternelle, Mile Svilar entrera en concurrence avec l'expérimenté gardien de but et homme fort Rui Partricio (34 ans). L'idée est qu'il devienne éventuellement son successeur dans les prochaines années. Il faut espérer que l'ancien grand talent y parvienne, afin de se replacer sur une carte internationale qui l'a quelque peu oublié ces derniers temps. Svilar peut toujours choisir entre deux équipes nationales : la Belgique et la Serbie. Il semblerait a priori se diriger vers la nation de son père. En septembre de l'année dernière, il a d'ailleurs effectué ses débuts lors d'une joute amical contre le Qatar. Mais cette situation pourrait encore changer, car le jeune gardien de but préfère encore attendre avant de faire son choix définitif. Et peut-être que celui-ci sera influencé par le fait de savoir s'il peut devenir titulaire régulier entre les perches d'un club de haut niveau.

Lors de l'été 2017, Mile Svilar est parti pour Benfica en provoquant un grand fracas du côté du côté d'Anderlecht. Les Mauves avaient beaucoup investi dans le jeune homme pour en faire leur gardien d'avenir, mais l'appel de l'étranger était trop fort. Svilar était considéré comme un talent de premier ordre et était le numéro 1 des sélections d'âge de l'équipe nationale. Mais à Lisbonne, le fils de Ratko Svilar, né à Anvers, n'a pas vraiment emprunté la voie de Michel Preud'homme n'a que trop rarement été inclus dans les plans des entraîneurs que sont succédés à l'Estadio da Luz.Quelques semaines après son transfert, Svilar s'illustre en Ligue des champions contre Manchester United en devenant le plus jeune gardien de l'histoire à disputer un match de la compétition. L'engouement est vite retombé ensuite... Trois saisons plus tard et trois places dans la hiérarchie plus bas, Svilar doit se contenter de matches pour la deuxième équipe des Aigles. Le contrat du jeune gardien expire l'été prochain et il est libre de se chercher un nouveau club. Benfica a cependant essayé de prolonger son séjour, mais Svilar et son entourage n'ont plus envie de s'éterniser dans la capitale portugaise.Sa nouvelle destination semble être une autre capitale européenne, celle de l'Italie. L'AS Roma de José Mourinho. Le gardien n'est pas un inconnu pour ce dernier puisqu'il entraînait Manchester United pour les fameux débuts en C1. Le Special One s'était montré élogieux envers Svilar, malgré le fait qu'il ait commis une bourde cruciale et offert sur un plateau d'argent aux Red Devils le seul but de la soirée. "Il n'y a que les gardiens qui osent prendre des risques qui concèdent des buts pareils", avait déclaré Mourinho après ce match. "Je savais avant le match que ce gardien est un phénomène, il est génial. Soit Benfica tient un gardien de haut niveau pour de nombreuses années, soit le président peut acheter une grande valise pour stocker sa prochaine indemnité de transfert", avait encore affirmé le Portugais.La valise sera déjà un achat d'économisé pour Benfica puisqu'il partira gratuitement, mais Mourinho n'a pas oublié l'ancien gardien de l'équipe belge U21. Si Svilar a pu se recaser le club romain, c'est aussi grâce à son nouveau directeur sportif, Tiago Pinto. Le Portugais de 36 ans a fait venir le jeune gardien à Benfica en 2017 et a toujours été un grand fan de lui. Il est devenu directeur sportif de la Roma le 1er janvier de l'année dernière et souhaite redonner une chance au joueur dans un nouvel environnement.Dans la ville éternelle, Mile Svilar entrera en concurrence avec l'expérimenté gardien de but et homme fort Rui Partricio (34 ans). L'idée est qu'il devienne éventuellement son successeur dans les prochaines années. Il faut espérer que l'ancien grand talent y parvienne, afin de se replacer sur une carte internationale qui l'a quelque peu oublié ces derniers temps. Svilar peut toujours choisir entre deux équipes nationales : la Belgique et la Serbie. Il semblerait a priori se diriger vers la nation de son père. En septembre de l'année dernière, il a d'ailleurs effectué ses débuts lors d'une joute amical contre le Qatar. Mais cette situation pourrait encore changer, car le jeune gardien de but préfère encore attendre avant de faire son choix définitif. Et peut-être que celui-ci sera influencé par le fait de savoir s'il peut devenir titulaire régulier entre les perches d'un club de haut niveau.