Le supporter a été identifié et banni de stade. Il a lancé un verre en plastique rempli en direction du gardien de Chelsea Kepa Arrizabalaga. Tottenham veut se montrer ferme à l'issue d'une rencontre émaillée d'incidents racistes. Le club londonien mène son enquête sur des comportements racistes à l'encontre d'Antonio Rudiger.

"Nous avons lancé une enquête en collaboration notamment avec Chelsea et le témoignage de ses joueurs. Aucune forme de racisme n'est acceptable et ne sera tolérée dans notre stade", a écrit Tottenham dans un communiqué. "Nous prenons ces accusations extrêmement au sérieux et nous prendrons les sanctions les plus lourdes possibles contre les individus coupables de tels comportements, en ce compris l'interdiction de stade."

Tottenham avait déjà communiqué avoir recruté des spécialistes de la lecture sur les lèvres pour tenter d'identifier les fautifs sur bases des images télévisées et des caméras du stade.

La partie a été marquée par des comportements racistes de supporters à l'encontre de Rudiger. Selon les nouvelles dispositions de sensibilisation en vigueur en Premier League, le speaker du stade a lancé à trois reprises des appels pour tenter de mettre un terme à ces comportements.

La police a de son côté arrêté un supporter de Chelsea accusé d'avoir offensé Son, le joueur des Spurs exclu pour un coup de pied volontaire à Antonio Rudiger.

L'association professionnelle des footballeurs (PFA) a appelé de son côté le gouvernement britannique a ouvrir une enquête sur le racisme dans le football appelant les instances fédérales et tous les acteurs du football à s'associer pour éradiquer les comportements racistes des stades.

Le supporter a été identifié et banni de stade. Il a lancé un verre en plastique rempli en direction du gardien de Chelsea Kepa Arrizabalaga. Tottenham veut se montrer ferme à l'issue d'une rencontre émaillée d'incidents racistes. Le club londonien mène son enquête sur des comportements racistes à l'encontre d'Antonio Rudiger. "Nous avons lancé une enquête en collaboration notamment avec Chelsea et le témoignage de ses joueurs. Aucune forme de racisme n'est acceptable et ne sera tolérée dans notre stade", a écrit Tottenham dans un communiqué. "Nous prenons ces accusations extrêmement au sérieux et nous prendrons les sanctions les plus lourdes possibles contre les individus coupables de tels comportements, en ce compris l'interdiction de stade." Tottenham avait déjà communiqué avoir recruté des spécialistes de la lecture sur les lèvres pour tenter d'identifier les fautifs sur bases des images télévisées et des caméras du stade. La partie a été marquée par des comportements racistes de supporters à l'encontre de Rudiger. Selon les nouvelles dispositions de sensibilisation en vigueur en Premier League, le speaker du stade a lancé à trois reprises des appels pour tenter de mettre un terme à ces comportements. La police a de son côté arrêté un supporter de Chelsea accusé d'avoir offensé Son, le joueur des Spurs exclu pour un coup de pied volontaire à Antonio Rudiger. L'association professionnelle des footballeurs (PFA) a appelé de son côté le gouvernement britannique a ouvrir une enquête sur le racisme dans le football appelant les instances fédérales et tous les acteurs du football à s'associer pour éradiquer les comportements racistes des stades.