Ces trois retraits suivent ceux des six clubs anglais, Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham, annoncés mardi.

"L'Atletico Madrid a pris la décision lundi dernier de rejoindre ce projet en réponse à des circonstances qui aujourd'hui n'existent plus", a expliqué le club 'rojiblanco' dans un communiqué. "Pour le club, il est essentiel que l'harmonie règne entre tous les groupes qui composent la famille rouge et blanche, en particulier nos supporters. Le groupe de l'équipe première et son entraîneur ont exprimé leur satisfaction quant à la décision du club, car ils comprennent que les mérites sportifs doivent primer sur tout autre critère."

"Nous sommes depuis toujours occupés à donner aux supporters la meilleure expérience footballistique", a de son côté réagi l'Inter. "L'innovation et l'inclusion font partie de notre ADN depuis notre fondation. Notre engagement avec toutes les parties intéressées à améliorer l'industrie du football ne changera jamais. L'Inter croit que le football, comme tous les secteurs, doit avoir l'intérêt d'améliorer constamment ses compétitions, pour continuer à émouvoir les supporters de tous les âges dans le monde entier, dans un cadre de durabilité financière. Avec cette vision, nous continuerons à travailler avec les institutions et toutes les parties prenantes pour l'avenir du sport que nous aimons tous."

L'AC Milan renonce également au projet de Super League. Le club mercredi a expliqué mercredi dans un communiqué qu'il est "sensible" aux "préoccupations des supporters".

"Nous avons accepté l'invitation de participer au projet de Super League avec l'intention authentique de créer la compétition européenne la meilleure possible pour les supporters du monde entier, pour protéger les intérêts du club et de nos supporters", a écrit le club dans un communiqué. "Le changement n'est pas facile, mais l'évolution est nécessaire pour progresser, et les structures du football européen ont évolué et changé au fil des décennies." "Mais les voix et les préoccupations des fans du monde entier se sont clairement exprimées au sujet de la Super League, et l'AC Milan doit être sensible à la voix de ceux qui aiment ce merveilleux sport", poursuit le club milanais. "Nous continuerons à travailler dur pour proposer un modèle durable pour le football."

Ces trois retraits suivent ceux des six clubs anglais, Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham, annoncés mardi. "L'Atletico Madrid a pris la décision lundi dernier de rejoindre ce projet en réponse à des circonstances qui aujourd'hui n'existent plus", a expliqué le club 'rojiblanco' dans un communiqué. "Pour le club, il est essentiel que l'harmonie règne entre tous les groupes qui composent la famille rouge et blanche, en particulier nos supporters. Le groupe de l'équipe première et son entraîneur ont exprimé leur satisfaction quant à la décision du club, car ils comprennent que les mérites sportifs doivent primer sur tout autre critère." "Nous sommes depuis toujours occupés à donner aux supporters la meilleure expérience footballistique", a de son côté réagi l'Inter. "L'innovation et l'inclusion font partie de notre ADN depuis notre fondation. Notre engagement avec toutes les parties intéressées à améliorer l'industrie du football ne changera jamais. L'Inter croit que le football, comme tous les secteurs, doit avoir l'intérêt d'améliorer constamment ses compétitions, pour continuer à émouvoir les supporters de tous les âges dans le monde entier, dans un cadre de durabilité financière. Avec cette vision, nous continuerons à travailler avec les institutions et toutes les parties prenantes pour l'avenir du sport que nous aimons tous." L'AC Milan renonce également au projet de Super League. Le club mercredi a expliqué mercredi dans un communiqué qu'il est "sensible" aux "préoccupations des supporters"."Nous avons accepté l'invitation de participer au projet de Super League avec l'intention authentique de créer la compétition européenne la meilleure possible pour les supporters du monde entier, pour protéger les intérêts du club et de nos supporters", a écrit le club dans un communiqué. "Le changement n'est pas facile, mais l'évolution est nécessaire pour progresser, et les structures du football européen ont évolué et changé au fil des décennies." "Mais les voix et les préoccupations des fans du monde entier se sont clairement exprimées au sujet de la Super League, et l'AC Milan doit être sensible à la voix de ceux qui aiment ce merveilleux sport", poursuit le club milanais. "Nous continuerons à travailler dur pour proposer un modèle durable pour le football."