Kallen ne s'est pas permis de faire de déclarations. "Je peux dire qu'il y a de grandes différences d'une ville à l'autre quant à l'utilisation de la capacité du stade", a-t-il déclaré. À l'origine, l'UEFA s'appuyait sur quatre modèles, allant des matches dans des stades vides aux rencontres devant des tribunes pleines. Toutefois, le président de l'UEFA Aleksander Ceferin a récemment provoqué des remous en déclarant que seules les villes qui autorisent l'accès des spectateurs à leurs stades seraient encore éligibles pour accueillir le championnat d'Europe.

Selon l'agence de presse allemande dpa, les pays hôtes ont jusqu'au 28 avril pour mettre à jour leur projet au cas où la réglementation sur le Covid-19 dans un pays le justifierait.

Les douze villes concernées sont Rome, Bakou, Copenhague, Saint-Pétersbourg, Amsterdam, Bucarest, Londres, Glasgow, Bilbao, Dublin, Munich et Budapest.

Kallen ne s'est pas permis de faire de déclarations. "Je peux dire qu'il y a de grandes différences d'une ville à l'autre quant à l'utilisation de la capacité du stade", a-t-il déclaré. À l'origine, l'UEFA s'appuyait sur quatre modèles, allant des matches dans des stades vides aux rencontres devant des tribunes pleines. Toutefois, le président de l'UEFA Aleksander Ceferin a récemment provoqué des remous en déclarant que seules les villes qui autorisent l'accès des spectateurs à leurs stades seraient encore éligibles pour accueillir le championnat d'Europe. Selon l'agence de presse allemande dpa, les pays hôtes ont jusqu'au 28 avril pour mettre à jour leur projet au cas où la réglementation sur le Covid-19 dans un pays le justifierait. Les douze villes concernées sont Rome, Bakou, Copenhague, Saint-Pétersbourg, Amsterdam, Bucarest, Londres, Glasgow, Bilbao, Dublin, Munich et Budapest.