Quinze clubs de Championship - le nom de la deuxième division - voulaient refuser l'offre de Sky, arguant que le contrat portait sur une trop longue période et qu'il ne rapportait pas assez d'argent. Mais pour l'EFL, l'offre de Sky était la meilleure sur la table pour les clubs, qui pourront par ailleurs proposer leurs propres services de streaming aux supporters pour certains matches. "Après avoir examiné la question, ses implications et les risques associés, le conseil d'administration de l'EFL est heureux d'avoir conclu la bonne transaction pour l'EFL et ses clubs", a indiqué Debbie Jevans, présidente par intérim de l'EFL.

138 rencontres au programme

L'accord a été approuvé à l'unanimité par le conseil d'administration de l'EFL. Avec cet accord, Sky pourra diffuser 138 matches par saison. Ce total devra inclure un minimum de 20 matches de League One ou de League Two, les troisième et quatrième divisions outre-Manche, également chapeautées par l'EFL.

Quinze clubs de Championship - le nom de la deuxième division - voulaient refuser l'offre de Sky, arguant que le contrat portait sur une trop longue période et qu'il ne rapportait pas assez d'argent. Mais pour l'EFL, l'offre de Sky était la meilleure sur la table pour les clubs, qui pourront par ailleurs proposer leurs propres services de streaming aux supporters pour certains matches. "Après avoir examiné la question, ses implications et les risques associés, le conseil d'administration de l'EFL est heureux d'avoir conclu la bonne transaction pour l'EFL et ses clubs", a indiqué Debbie Jevans, présidente par intérim de l'EFL. L'accord a été approuvé à l'unanimité par le conseil d'administration de l'EFL. Avec cet accord, Sky pourra diffuser 138 matches par saison. Ce total devra inclure un minimum de 20 matches de League One ou de League Two, les troisième et quatrième divisions outre-Manche, également chapeautées par l'EFL.