"Je crois que l'entraîneur fédéral va faire son choix et va marquer ses priorités", nous confie Filip De Wilde, ancien gardien des Diables Rouges et du Sporting d'Anderlecht. Car depuis dimanche, et la grave blessure de Koen Casteels, tout le monde se demande si un retour de Silvio Proto (13 sélections) en équipe nationale est réaliste.

Pour rappel, le Louviérois n'a plus été sélectionné depuis le 9 février 2011 et un match amical contre la Finlande. En cause ? Le gardien avait déclaré sur le plateau de La Tribune en septembre 2011: "C'est clair que je suis déçu de ne pas être repris chez les Diables, mais je respecte le choix de l'entraîneur. Pour aller dans la tribune en Azerbaïdjan, c'est mieux de rester chez soi". Ces paroles avaient été tenues par le gardien anderlechtois après une non-sélection pour un match des éliminatoires de l'Euro 2012 en Azerbaïdjan. À cette époque, Marc Wimots était encore l'adjoint de Georges Leekens et il a certainement pris note de cette déclaration. "Au niveau du refus de sa sélection, je ne sais pas si cela va jouer dans la tête du sélectionneur", explique Filip De Wilde. "C'est vrai qu'il ne voulait pas être troisième gardien du noyau et ce n'est pas un avantage pour lui dans l'optique d'accompagner l'équipe à la Coupe du Monde."

L'été dernier, une réconciliation avait été entrevue entre le gardien belge de l'année 2013 et les Diables. "Je n'ai jamais fait une croix sur les Diables", avait déclaré Proto. "J'ai juste jadis eu un problème avec Georges Leekens, mais c'est tout. Je n'ai jamais refusé une sélection. Maintenant, vu qu'il y a un problème avec la suspension de Jean-François Gillet, on ne sait jamais." Ce à quoi Marc Wilmots avait alors répondu qu'il prenait note de cette déclaration et que de son côté, la porte était également ouverte. À ce moment-là, le sélectionneur avait repris Kaminski, la doublure de Proto à Anderlecht, comme troisième gardien pour le stage aux États-Unis.

Coosemans ou Kaminski, à défaut de Proto ?

Pour Filip De Wilde, les qualités du portier d'Anderlecht sont indéniables: "Le choix de Silvio sera toujours un bon choix puisque c'est un excellent gardien, dans ce domaine il n'y a pas de discussions. Mais il existe d'autres possibilités..."

Par exemple Colin Coosemans (Waasland-Beveren), gardien titulaire chez les U21. "Pour les Espoirs, j'ai fait le choix de Colin, mais c'est mon opinion. Si le coach cherche son troisième gardien, je trouverais cependant logique qu'il le choisisse dans le noyau des Espoirs."

L'ancien international (33 sélections) a aussi dirigé Thomas Kaminski dans cette équipe des U21. "Le choix de le reprendre serait un peu bizarre", nous confie-t-il. "Il a très peu de temps de jeu, surtout ces derniers mois. Il serait difficile de justifier son choix dans la liste des 23."

"On verra si le sélectionneur national fait appel à moi", a déclaré Proto dans la DH ce lundi. "Je comprends son choix d'opter pour un troisième gardien jeune. Je n'ai jamais dit non à une sélection. Si je suis appelé, tant mieux pour moi."

Rappelons enfin que la question du troisième gardien ne s'est posée qu'à la suite de la suspension de Jean-François Gillet (11 sélections), jusqu'en août 2014 pour l'affaire des matches truqués en Italie. "Sans cette suspension, Gillet serait repris par Wilmots", conclut De Wilde. La chance de voir Jean-François Gillet blanchi avant le Mondial son quasi nulles.

"Je crois que l'entraîneur fédéral va faire son choix et va marquer ses priorités", nous confie Filip De Wilde, ancien gardien des Diables Rouges et du Sporting d'Anderlecht. Car depuis dimanche, et la grave blessure de Koen Casteels, tout le monde se demande si un retour de Silvio Proto (13 sélections) en équipe nationale est réaliste. Pour rappel, le Louviérois n'a plus été sélectionné depuis le 9 février 2011 et un match amical contre la Finlande. En cause ? Le gardien avait déclaré sur le plateau de La Tribune en septembre 2011: "C'est clair que je suis déçu de ne pas être repris chez les Diables, mais je respecte le choix de l'entraîneur. Pour aller dans la tribune en Azerbaïdjan, c'est mieux de rester chez soi". Ces paroles avaient été tenues par le gardien anderlechtois après une non-sélection pour un match des éliminatoires de l'Euro 2012 en Azerbaïdjan. À cette époque, Marc Wimots était encore l'adjoint de Georges Leekens et il a certainement pris note de cette déclaration. "Au niveau du refus de sa sélection, je ne sais pas si cela va jouer dans la tête du sélectionneur", explique Filip De Wilde. "C'est vrai qu'il ne voulait pas être troisième gardien du noyau et ce n'est pas un avantage pour lui dans l'optique d'accompagner l'équipe à la Coupe du Monde." L'été dernier, une réconciliation avait été entrevue entre le gardien belge de l'année 2013 et les Diables. "Je n'ai jamais fait une croix sur les Diables", avait déclaré Proto. "J'ai juste jadis eu un problème avec Georges Leekens, mais c'est tout. Je n'ai jamais refusé une sélection. Maintenant, vu qu'il y a un problème avec la suspension de Jean-François Gillet, on ne sait jamais." Ce à quoi Marc Wilmots avait alors répondu qu'il prenait note de cette déclaration et que de son côté, la porte était également ouverte. À ce moment-là, le sélectionneur avait repris Kaminski, la doublure de Proto à Anderlecht, comme troisième gardien pour le stage aux États-Unis. Coosemans ou Kaminski, à défaut de Proto ? Pour Filip De Wilde, les qualités du portier d'Anderlecht sont indéniables: "Le choix de Silvio sera toujours un bon choix puisque c'est un excellent gardien, dans ce domaine il n'y a pas de discussions. Mais il existe d'autres possibilités..." Par exemple Colin Coosemans (Waasland-Beveren), gardien titulaire chez les U21. "Pour les Espoirs, j'ai fait le choix de Colin, mais c'est mon opinion. Si le coach cherche son troisième gardien, je trouverais cependant logique qu'il le choisisse dans le noyau des Espoirs." L'ancien international (33 sélections) a aussi dirigé Thomas Kaminski dans cette équipe des U21. "Le choix de le reprendre serait un peu bizarre", nous confie-t-il. "Il a très peu de temps de jeu, surtout ces derniers mois. Il serait difficile de justifier son choix dans la liste des 23." "On verra si le sélectionneur national fait appel à moi", a déclaré Proto dans la DH ce lundi. "Je comprends son choix d'opter pour un troisième gardien jeune. Je n'ai jamais dit non à une sélection. Si je suis appelé, tant mieux pour moi." Rappelons enfin que la question du troisième gardien ne s'est posée qu'à la suite de la suspension de Jean-François Gillet (11 sélections), jusqu'en août 2014 pour l'affaire des matches truqués en Italie. "Sans cette suspension, Gillet serait repris par Wilmots", conclut De Wilde. La chance de voir Jean-François Gillet blanchi avant le Mondial son quasi nulles.