Renvoyé jeudi devant un tribunal en France dans ce dossier qui l'oppose à son ancien collègue chez les Bleus Mathieu Valbuena, Karim Benzema (33 ans) est rattrapé par la justice à l'heure où il semble le plus épanoui dans sa carrière de footballeur, avec un troisième titre en championnat d'Espagne glané en juillet sous les ordres de sa figure tutélaire, Zinédine Zidane.

Depuis son arrivée en 2009, il a inscrit plus de 250 buts pour le club espagnol, ce qui en fait le cinquième meilleur buteur de son histoire.

"Pour moi, c'est le meilleur" avant-centre français de l'histoire, a même jugé Zidane en décembre. "Il le prouve, il joue au Real Madrid depuis très longtemps, il compte plus de 500 matches, tous les buts... Au final, son palmarès, tout ce qu'il a accompli ici parle pour lui."

"Le meilleur ? Ce n'est pas à moi de juger parce que je n'ai pas vu tous les matches. Mais il a fait à mon avis la meilleure saison de sa carrière" en 2019-2020, avait convenu en juillet dernier le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët.

C'est ce même Le Graët qui avait assuré en novembre 2019 que "l'aventure France" de Benzema était définitivement terminée, alors que l'attaquant n'est plus apparu en Bleu depuis octobre 2015 et l'éclatement de l'affaire dite de la "sextape".

Quartier populaire

Mais entrer dans le panthéon des meilleurs avant-centres de l'illustre Real Madrid et la Ligue des champions ne suffit pas: malgré une armoire à trophées bien remplie (quatre championnats de France avec Lyon, trois championnats d'Espagne et quatre Ligues des champions avec le Real...), "KB9" a du mal à se défaire de l'image de tête brûlée qui lui colle à la peau, coincé entre sa collection de bolides et de vêtements de luxe, et ses mauvaises fréquentations.

Car c'est sa fidélité à son ami d'enfance du quartier populaire de Bron (centre-est de la France), Karim Zenati, qui lui vaut ses ennuis dans "l'affaire de la sextape".

Depuis sa garde à vue qui avait fait l'effet d'une bombe en 2015, Karim Benzema est soupçonné d'être impliqué dans une tentative de chantage de son coéquipier Mathieu Valbuena à propos d'une vidéo à caractère sexuel.

Loin de son habituel silence médiatique, de son caractère altruiste sur un terrain de football et de l'image de bon père de famille rangé qu'il essaie de distiller à longueur de "stories" sur les réseaux sociaux, Benzema est empêtré dans le pire scandale extra-sportif d'une carrière déjà émaillée de sorties de route.

Zidane, son "grand frère"

Auparavant, avec son compatriote Franck Ribéry, il avait été associé à "l'affaire Zahia". Renvoyé devant la justice pour "sollicitation de prostituée mineure", il est toutefois relaxé en janvier 2014, comme Ribéry.

En juillet 2014, son agent d'alors, Karim Djaziri, accompagné de Zenati, avait été accusé par le quotidien L'Equipe d'avoir "agressé" certains de ses journalistes à Ribeirao Preto, camp de base des Bleus au Mondial au Brésil. Benzema a également eu des ennuis pour des excès de vitesse dans la capitale espagnole.

Cela n'a pas empêché Karim Benzema de faire son nid en Espagne, dans l'exigeant Real, et de mûrir, sous l'égide de Zidane, qu'il a souvent qualifié de "grand frère".

"Footballistiquement, (Benzema) est simplement le meilleur. Donc oui, il a sa place en équipe de France", avait soutenu "Zizou" le 8 novembre 2019.

"Je sais qu'il est très attaché à la sélection. Il a toujours voulu y jouer", avait regretté l'entraîneur français du Real, sans pouvoir influer sur la carrière internationale tronquée de son protégé.

Renvoyé jeudi devant un tribunal en France dans ce dossier qui l'oppose à son ancien collègue chez les Bleus Mathieu Valbuena, Karim Benzema (33 ans) est rattrapé par la justice à l'heure où il semble le plus épanoui dans sa carrière de footballeur, avec un troisième titre en championnat d'Espagne glané en juillet sous les ordres de sa figure tutélaire, Zinédine Zidane.Depuis son arrivée en 2009, il a inscrit plus de 250 buts pour le club espagnol, ce qui en fait le cinquième meilleur buteur de son histoire."Pour moi, c'est le meilleur" avant-centre français de l'histoire, a même jugé Zidane en décembre. "Il le prouve, il joue au Real Madrid depuis très longtemps, il compte plus de 500 matches, tous les buts... Au final, son palmarès, tout ce qu'il a accompli ici parle pour lui." "Le meilleur ? Ce n'est pas à moi de juger parce que je n'ai pas vu tous les matches. Mais il a fait à mon avis la meilleure saison de sa carrière" en 2019-2020, avait convenu en juillet dernier le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët.C'est ce même Le Graët qui avait assuré en novembre 2019 que "l'aventure France" de Benzema était définitivement terminée, alors que l'attaquant n'est plus apparu en Bleu depuis octobre 2015 et l'éclatement de l'affaire dite de la "sextape".Quartier populaireMais entrer dans le panthéon des meilleurs avant-centres de l'illustre Real Madrid et la Ligue des champions ne suffit pas: malgré une armoire à trophées bien remplie (quatre championnats de France avec Lyon, trois championnats d'Espagne et quatre Ligues des champions avec le Real...), "KB9" a du mal à se défaire de l'image de tête brûlée qui lui colle à la peau, coincé entre sa collection de bolides et de vêtements de luxe, et ses mauvaises fréquentations.Car c'est sa fidélité à son ami d'enfance du quartier populaire de Bron (centre-est de la France), Karim Zenati, qui lui vaut ses ennuis dans "l'affaire de la sextape".Depuis sa garde à vue qui avait fait l'effet d'une bombe en 2015, Karim Benzema est soupçonné d'être impliqué dans une tentative de chantage de son coéquipier Mathieu Valbuena à propos d'une vidéo à caractère sexuel.Loin de son habituel silence médiatique, de son caractère altruiste sur un terrain de football et de l'image de bon père de famille rangé qu'il essaie de distiller à longueur de "stories" sur les réseaux sociaux, Benzema est empêtré dans le pire scandale extra-sportif d'une carrière déjà émaillée de sorties de route.Zidane, son "grand frère"Auparavant, avec son compatriote Franck Ribéry, il avait été associé à "l'affaire Zahia". Renvoyé devant la justice pour "sollicitation de prostituée mineure", il est toutefois relaxé en janvier 2014, comme Ribéry. En juillet 2014, son agent d'alors, Karim Djaziri, accompagné de Zenati, avait été accusé par le quotidien L'Equipe d'avoir "agressé" certains de ses journalistes à Ribeirao Preto, camp de base des Bleus au Mondial au Brésil. Benzema a également eu des ennuis pour des excès de vitesse dans la capitale espagnole.Cela n'a pas empêché Karim Benzema de faire son nid en Espagne, dans l'exigeant Real, et de mûrir, sous l'égide de Zidane, qu'il a souvent qualifié de "grand frère"."Footballistiquement, (Benzema) est simplement le meilleur. Donc oui, il a sa place en équipe de France", avait soutenu "Zizou" le 8 novembre 2019."Je sais qu'il est très attaché à la sélection. Il a toujours voulu y jouer", avait regretté l'entraîneur français du Real, sans pouvoir influer sur la carrière internationale tronquée de son protégé.