La semaine dernière, le ministre, ainsi que le patron de la Fédération italienne de football avaient exprimé leur espoir d'une reprise le week-end du 2 mai. Mais "les prévisions qui nous ont fait penser que nous pourrions reprendre les compétitions sportives fin avril ou début mai étaient, je pense, un peu trop optimistes", a déclaré M. Spadafora sur la Rai 3.

"Je suis très, très dubitatif. Je peux certainement dire que si les conditions pour reprendre les compétitions sont réunies, ce sera certainement à huis clos", a-t-il ajouté. "Même les scientifiques n'ont pas de certitudes à propos de l'évolution de l'épidémie. Il nous faut adapter nos décisions à une situation qui évolue", a dit M. Spadafora.

Le sport est à l'arrêt en Italie depuis le 3 avril. La pandémie de Covid-19 a tué 8.000 personnes dans la péninsule.

La semaine dernière, le ministre, ainsi que le patron de la Fédération italienne de football avaient exprimé leur espoir d'une reprise le week-end du 2 mai. Mais "les prévisions qui nous ont fait penser que nous pourrions reprendre les compétitions sportives fin avril ou début mai étaient, je pense, un peu trop optimistes", a déclaré M. Spadafora sur la Rai 3. "Je suis très, très dubitatif. Je peux certainement dire que si les conditions pour reprendre les compétitions sont réunies, ce sera certainement à huis clos", a-t-il ajouté. "Même les scientifiques n'ont pas de certitudes à propos de l'évolution de l'épidémie. Il nous faut adapter nos décisions à une situation qui évolue", a dit M. Spadafora.Le sport est à l'arrêt en Italie depuis le 3 avril. La pandémie de Covid-19 a tué 8.000 personnes dans la péninsule.