En allant battre l'Inter Milan 2-1 à San Siro il y a 15 jours, la Juventus a montré qu'elle restait la patronne du championnat d'Italie.

Les Turinois, forts de six victoires et un match nul en sept matches, ont une longueur d'avance sur l'Inter et sont certains d'au moins la conserver en cas de succès à domicile samedi contre Bologne (11e).

L'Inter de son côté ira jouer à Sassuolo (15e avec un match en moins), sans Alexis Sanchez, revenu blessé de son séjour avec la sélection chilienne.

La trêve a coûté cher également à l'Atalanta Bergame (3e), une autre équipe qui sera engagée en milieu de semaine en Ligue des champions. Les Bergamasques ont en effet perdu leur avant-centre Duvan Zapata, l'un des grands artisans d'un début de saison réussi.

Sans le Colombien, l'équipe de Gian Piero Gasperini ouvrira cette 8e journée samedi avec un déplacement à Rome pour affronter la Lazio (6e).

Beaucoup plus bas, l'AC Milan (13e) et la Sampdoria Gênes (20e) doivent réagir avec aux commandes deux nouveaux entraîneurs.

Pour le Milan, c'est Stefano Pioli qui est désormais à la barre après le départ de Marco Giampaolo. Les rossoneri ont besoin de trois points, dès dimanche à San Siro contre le promu Lecce (18e).

A Gênes, c'est Claudio Ranieri qui est chargé de sauver la Sampdoria, lanterne rouge avec trois points seulement en sept matches.

Comme il l'avait fait au mois de mars à l'AS Rome, Ranieri remplace Eusebio Di Francesco, qui n'a pas résisté à ce catastrophique début de saison.

Et pour ses débuts, Ranieri accueille justement... la Roma (5e), club où il a joué, qu'il a entraîné à deux reprises et dont il est notoirement supporter. Le match pourrait toutefois être reporté pour des raisons météorologiques.

Lundi en clôture de cette 8e journée, Brescia (16e) recevra la Fiorentina (8e) pour un beau duel entre Balotelli et Ribéry.