"Le gardien de but espagnol rejoint le club dans le cadre d'un prêt d'une saison, jusqu'au 30 juin 2020. Ce prêt est assorti d'une option d'achat", précise Paris dans un communiqué publié sur son site internet officiel www.psg.fr.

Ce transfert préfigure le probable départ d'Alphonse Areola vers le Real Madrid et le recrutement du gardien madrilène Keylor Navas, dans le rôle de N.1. Le PSG tâtonne depuis de nombreuses années pour trouver le gardien qui lui permettra de franchir un cap en Ligue des champions et s'apprête donc à miser sur Navas, si le transfert est confirmé.

Sergio Rico devrait quant à lui jouer le rôle de simple doublure. Ce statut confirme la stagnation de la carrière du portier de 26 ans, considéré un temps comme un candidat crédible pour garder la cage de la sélection espagnole.

L'Andalou, formé au Séville FC, figurait en tant que troisième gardien parmi les 23 joueurs espagnols retenus pour l'Euro-2016 en France, où il n'avait pas disputé la moindre minute de jeu (élimination en huitièmes). Il ne compte au total qu'une sélection, lors d'un match amical contre la Corée du Sud en 2016, et a progressivement disparu des listes.

Car après avoir remporté deux Ligues Europa dans la cage sévillane (2015 et 2016), ce gardien de grande envergure (1,94 m) a marqué le pas.

Prêté à Fulham la saison dernière, Rico a souffert au sein d'une défense aux abois (56 buts encaissés en 29 matches de Premier League), jusqu'à la descente en deuxième division anglaise.

Et cette saison, il semblait s'acheminer vers un poste de doublure du Tchèque Tomas Vaclik au sein du Séville FC de Julen Lopetegui, jusqu'à cette offre inespérée du Paris SG... où il sera également numéro 2.