Le défenseur du PSG, qui avait été sanctionné par son club en février après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo dans laquelle il insultait son entraîneur Laurent Blanc, a été interpellé après une sortie de boîte de nuit "un peu agitée", et une "altercation avec la BAC (brigade anti-criminalité) de nuit", selon une source policière. Le footballeur ivoirien "aurait insulté et donné un coup à un policier", confirme une autre source policière.

Serge Aurier a porté "un coup de coude au thorax" d'un policier, a précisé une source judiciaire à l'AFP. Il est en garde à vue depuis 5H50 au commissariat du VIIIe arrondissement pour "violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique", a ajouté cette source.

Le club parisien a confirmé que le joueur était en garde à vue, mais n'a pas souhaité commenter à ce stade.

Dimanche 14 février, Serge Aurier s'était fait remarquer dans une vidéo filmée via l'application Periscope, dans laquelle il traitait son entraîneur, Laurent Blanc, de "fiotte". Il avait fini par reconnaître avoir "fait une grosse connerie" et avait été mis à pied par le PSG.

Le défenseur du PSG, qui avait été sanctionné par son club en février après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo dans laquelle il insultait son entraîneur Laurent Blanc, a été interpellé après une sortie de boîte de nuit "un peu agitée", et une "altercation avec la BAC (brigade anti-criminalité) de nuit", selon une source policière. Le footballeur ivoirien "aurait insulté et donné un coup à un policier", confirme une autre source policière. Serge Aurier a porté "un coup de coude au thorax" d'un policier, a précisé une source judiciaire à l'AFP. Il est en garde à vue depuis 5H50 au commissariat du VIIIe arrondissement pour "violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique", a ajouté cette source.Le club parisien a confirmé que le joueur était en garde à vue, mais n'a pas souhaité commenter à ce stade.Dimanche 14 février, Serge Aurier s'était fait remarquer dans une vidéo filmée via l'application Periscope, dans laquelle il traitait son entraîneur, Laurent Blanc, de "fiotte". Il avait fini par reconnaître avoir "fait une grosse connerie" et avait été mis à pied par le PSG.