73 % de possession de balle, deux buts, deux refusés pour hors-jeu, dix-neuf tirs cadrés contre un seul pour Villarreal. Le score de 2-0 pour Liverpool contre la défense acharnée des Espagnols ne récompense pas tout à fait la domination totale des ouailles de Jürgen Klopp à l'occasion de la manche aller des demi-finales de la Ligue des Champions. Les Scousers ont joué au football sans réfléchir, comme l'a écrit le journal britannique The Guardian.
...

73 % de possession de balle, deux buts, deux refusés pour hors-jeu, dix-neuf tirs cadrés contre un seul pour Villarreal. Le score de 2-0 pour Liverpool contre la défense acharnée des Espagnols ne récompense pas tout à fait la domination totale des ouailles de Jürgen Klopp à l'occasion de la manche aller des demi-finales de la Ligue des Champions. Les Scousers ont joué au football sans réfléchir, comme l'a écrit le journal britannique The Guardian.Ce samedi, on s'attendait à ce que Liverpool éprouve quelques difficultés sur le terrain d'un Newcastle, revigoré depuis son mercato estival. Le stress de la relégation a vite été oublié par les Magpies qui avaient pour ambition de s'offrir le scalp d'un cador de la Premier League d'ici la fin de saison avant de matéraliser leurs grandes ambitions futures lors d'une période de transferts estival où ils espèrent attirer quelques gros poissons à l'ombre de St James' Park. Ce match était surtout l'une des huit finales que Liverpool devait jouer d'ici la fin de cette saison. Après la victoire de ce samedi, il reste encore quatre duels prévus en championnat. Liverpool jouera le match retour comptant pour les demi-finales de la C1 ce mardi, et sauf surprise, il devrait aussi disputer la finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Avant cette échéance, il y aura aussi une finale de FA Cup prévue le 14 mai contre Chelsea. Les Liverpuldiens avaient déjà ajouté une Coupe de la Ligue à leur amoire à trophées en février dernier, déjà contre les Blues. Liverpool pourrait potentiellement remporter quatre trophées au terme de la saison ce qui constituerait un exploit historique. Grâce à un but de Naby Keita, Liverpool n'est pas tombé dans le piège de Newcastle. Les hommes de Klopp ont dominé les débats avec 66% et 24 tirs pour seulement quatre à leur hôte du jour. Ils restent donc à un point de Manchester City qui est aussi venu à bout de Leeds. Les Scousers comptent 80 points après 34 matches. Il y a trois ans, ils avaient marqué 97 points au total et avaient terminé deuxième, à un point derrière... Manchester City (bien aidé par le but stratosphérique de Vincent Kompany contre Leicester).Entre-temps, Jürgen Klopp a prolongé son contrat à Anfield Road jusqu'à la mi-2026. Initialement, l'intention de l'Allemand était de quitter le club en 2024, à la fin de son contrat actuel, mais il a finalement changé d'avis. "Ma femme m'a dit un matin au petit-déjeuner qu'elle aimerait rester ici", a déclaré Klopp. Et d'ajouter : "Qui va contredire sa femme ? Grâce à elle, j'ai fini par signer le contrat le plus important de ma vie". A partir de ce moment, Klopp a commencé à envisager son séjour à Liverpool à plus long terme. Et quand son assistant néerlandais Pep Lijnders s'est lui aussi déclaré favorable à rester plus longtemps, l'affaire était quasiment conclue. Il est de notoriété publique que les deux hommes sont très proches et que ce lien va au-delà du football. Klopp est l'entraîneur de Liverpool depuis octobre 2015. Il est loin le temps où, pour la Coupe du monde 2006 en Allemagne, il était engagé comme analyste par la deuxième chaîne de télévision allemande, la ZDF. Franz Beckenbauer a dû analyser en studio avec Klopp etDer Kaiser trouvait que son partenaire n'évoluait pas au niveau qu'il méritait. A l'époque, Jürgen Klopp entraînait le modeste Mainz 05 (Mayence). Dans le monde du football international, personne ne connaissait cet homme aux lunettes et au sourire carnassier. C'est bien différent aujourd'hui.