Alors qu'il allait lancer sa conférence de presse ce lundi à Zurich, Joseph Blatter, le président de la FIFA, a été interrompu par un individu qui lui a d'abord tendu un billet de banque, avant de jeter d'autres dollars, factices, en sa direction sous les crépitements de nombreux photographes présents.

"Où est ma sécurité ?", a demandé incrédule et quelque peu paniqué le président démissionaire de la FIFA juste après qu'a surgi Simon Brodkin, un comédien aussi connu sous le pseudo de Lee Nelson, devant son pupitre, alors qu'il s'apprêtait à répondre aux questions de journalistes.

Manifestement inquiet, aux côtés de Nicolas Maingot, le directeur adjoint de la Division communication et affaires publiques de la FIFA, Blatter a attendu que le service d'ordre refoule l'intrus et a déclaré à l'assistance: "On va devoir nettoyer ça ou je ne serai pas capable de m'exprimer. Cela n'est pas acceptable, cela n'a rien à avoir avec le foot. Nous sommes ici pour parler football. Je dois donc retarder cette conférence de presse".

Dix minutes plus tard, la conférence de presse a pu alors débuter, afin notamment d'évoquer la date du 26 février 2016 choisie lundi matin pour élire le futur président de la FIFA, après la démission de Blatter.

Lee Nelson s'était fait passer pour un journaliste pour être présent à la conférence de presse. Le comédien britannique n'en est pas à son premier coup d'essai, c'est également lui qui avait déjà chahuté le concert de Kanye West au dernier festival de Glastonbury.