Des gardes du corps coûteux

Roman Abramovich est l'un des hommes d'affaires les plus puissants du monde. Ce n'est un secret pour personne que le Russe a des liens personnels avec le Kremlin et le président russe Vladimir Poutine. Il n'est donc pas surprenant que tout le monde ne soit pas sous le charme de l'oligarque et qu'il ait de nombreux ennemis.

Le propriétaire de Chelsea en est conscient et veut se sentir en sécurité à tout moment. Il dépense environ 1,2 million de livres par an pour avoir à sa disposition plus de vingt gardes du corps personnels. Ceux-ci le suivent partout et tout le temps.

Une île privée

Roman Abramovich possède de beaux jouets dans son "garage" dont un Boeing 767 et un yacht de 162 mètres, qui est considéré comme le plus grand du monde. En 2009, il a également acquis sa propre île. Il a déboursé 90 millions de livres pour acheter l'île de Saint-Barthélemy sur la côte caraïbe. Le multimillionnaire y organise régulièrement de somptueuses fêtes privées. Comment pourrait-il en être autrement ?

Orphelin

Abramovich a perdu sa mère alors qu'il n'avait que 18 mois. Son père est également décédé avant son quatrième anniversaire. Il est donc devenu orphelin très jeune et a été élevé par d'autres membres de sa famille. C'est surtout son oncle Leib Abramovich qui s'est occupé de son éducation.

D'autres nationalités que la Russe

Depuis 2018, Abramovitch possède la nationalité israélienne en plus de la nationalité russe. Israël accorde la citoyenneté à toute personne juive qui possède une résidence dans le pays. L'oligarque, qui est un Juif sépharade, possède un hôtel à Tel Aviv, et a donc obtenir un passeport israélien.

Depuis 2021, il détient également un passeport portugais. Il y avait droit après l'adoption d'une nouvelle loi au Portugal en 2013. Au XVe siècle, de nombreux Juifs séfarades ont été expulsés du Portugal. En guise de compensation, les héritiers de ces populations expulsées peuvent demander la citoyenneté portugaise.

Grâce à ce passeport, Abramovitch est désormais aussi un résident officiel de l'UE. Et ce n'est pas anodin après le rejet de sa demande de visa britannique en 2012. Celui-ci était dû aux tensions diplomatiques de l'époque entre Londres et Moscou. Comme conséquence de ce refus, il n'a pas pu se rendre à Chelsea pendant de nombreuses années. Mais depuis qu'il est devenu citoyen officiel de l'Union Européenne, il peut désormais à nouveau se rendre à Stamford Bridge.

Sept enfants et trois divorces

Abramovich s'est marié et a divorcé trois fois. Avec sa première épouse Olga Lysova, il a été marié pendant trois ans à la fin des années 1980 et n'a pas eu d'enfants. En 1991, l' oligarque russe s'est remarié avec Irina Malandina. Le couple est resté ensemble jusqu'à son divorce en 2007. Ils ont eu cinq enfants pendant ce mariage.

En 2008, le Russe s'est marié pour la troisième fois, cette fois avec Dasha Zhukova, de 25 ans sa cadette. Le couple a eu une fille et un fils ensemble avant de divorcer en 2017.

Roman Abramovich est l'un des hommes d'affaires les plus puissants du monde. Ce n'est un secret pour personne que le Russe a des liens personnels avec le Kremlin et le président russe Vladimir Poutine. Il n'est donc pas surprenant que tout le monde ne soit pas sous le charme de l'oligarque et qu'il ait de nombreux ennemis.Le propriétaire de Chelsea en est conscient et veut se sentir en sécurité à tout moment. Il dépense environ 1,2 million de livres par an pour avoir à sa disposition plus de vingt gardes du corps personnels. Ceux-ci le suivent partout et tout le temps. Roman Abramovich possède de beaux jouets dans son "garage" dont un Boeing 767 et un yacht de 162 mètres, qui est considéré comme le plus grand du monde. En 2009, il a également acquis sa propre île. Il a déboursé 90 millions de livres pour acheter l'île de Saint-Barthélemy sur la côte caraïbe. Le multimillionnaire y organise régulièrement de somptueuses fêtes privées. Comment pourrait-il en être autrement ?Abramovich a perdu sa mère alors qu'il n'avait que 18 mois. Son père est également décédé avant son quatrième anniversaire. Il est donc devenu orphelin très jeune et a été élevé par d'autres membres de sa famille. C'est surtout son oncle Leib Abramovich qui s'est occupé de son éducation. Depuis 2018, Abramovitch possède la nationalité israélienne en plus de la nationalité russe. Israël accorde la citoyenneté à toute personne juive qui possède une résidence dans le pays. L'oligarque, qui est un Juif sépharade, possède un hôtel à Tel Aviv, et a donc obtenir un passeport israélien.Depuis 2021, il détient également un passeport portugais. Il y avait droit après l'adoption d'une nouvelle loi au Portugal en 2013. Au XVe siècle, de nombreux Juifs séfarades ont été expulsés du Portugal. En guise de compensation, les héritiers de ces populations expulsées peuvent demander la citoyenneté portugaise.Grâce à ce passeport, Abramovitch est désormais aussi un résident officiel de l'UE. Et ce n'est pas anodin après le rejet de sa demande de visa britannique en 2012. Celui-ci était dû aux tensions diplomatiques de l'époque entre Londres et Moscou. Comme conséquence de ce refus, il n'a pas pu se rendre à Chelsea pendant de nombreuses années. Mais depuis qu'il est devenu citoyen officiel de l'Union Européenne, il peut désormais à nouveau se rendre à Stamford Bridge.Abramovich s'est marié et a divorcé trois fois. Avec sa première épouse Olga Lysova, il a été marié pendant trois ans à la fin des années 1980 et n'a pas eu d'enfants. En 1991, l' oligarque russe s'est remarié avec Irina Malandina. Le couple est resté ensemble jusqu'à son divorce en 2007. Ils ont eu cinq enfants pendant ce mariage.En 2008, le Russe s'est marié pour la troisième fois, cette fois avec Dasha Zhukova, de 25 ans sa cadette. Le couple a eu une fille et un fils ensemble avant de divorcer en 2017.