Au classement, Liverpool retrouve provisoirement sa place de leader (82 pts), mais compte un match de plus que son rival Manchester City (80 pts) pour le sacre.

Incapables de se défaire de coriaces "Saints" pendant l'essentiel du match, les hommes de Jürgen Klopp semblaient se diriger vers un match nul qui aurait sérieusement réduit leurs espoirs de titre.

Mais Salah a surgi! Sur une contre-attaque en fin de match, l'Egyptien a renversé une rencontre mal engagée, lui qui n'avait plus marqué depuis huit matches.

L'attaquant a récupéré le ballon dans son camp, accéléré, joué avec l'appel de balle de Firmino sur sa gauche, avant de crucifier Gunn avec sang-froid au bon moment (80e).

Si Henderson a tué le match six minutes plus tard sur un centre de Firmino, la soirée des "Reds" avait pourtant très mal commencé.

Très offensif, Southampton avait pris l'avantage dès la huitième minute, Long bénéficiant d'un centre de Redmond prolongé par Hojberg pour plonger Liverpool dans la stupeur.

Les "Saints" ont ensuite continué d'attaquer, bousculant les prétendants au titre, tout juste capables d'égaliser, grâce à une tête de Keita, sur un centre parfait d'Alexander-Arnold.

Ce fut ensuite très dur pour les "Reds", pas vraiment capables de développer leur jeu. Mais c'était sans compter la classe de Salah de retour dans le camp des buteurs après deux mois sans marquer.