Mohamed Salah à propos...

...de la Champions League : "La saison passée, on a éliminé Manchester City (en quarts, 3-0 et 2-1, ndlr), ensuite la Roma (5-2 et 2-4, ndlr), qui venait elle-même de battre le FC Barcelone en quarts (3-0, 1-4, ndlr)...À chaque fois, c'étaient des matches incroyables. On a joué contre des équipes qui prétendaient au titre, et on a quand même réussi à atteindre la finale. Alors, bien sûr qu'on peut le refaire! Cette fois, ce serait bien de la gagner, non? On peut même gagner les deux, la Ligue des Champions et le titre en Premier League. Je ne veux pas qu'on se mette la pression, mais oui, tout est possible! Il va d'abord falloir bien négocier la phase de groupes."

...de son amour pour Liverpool : "Petit, quand je jouais à FIFA ou un autre jeu vidéo de foot, je prenais toujours le Liverpool de 2005! Je mettais toujours Steven Gerrard en 10 parce qu'il avait une énorme frappe! (Rire) Ensuite, je plaçais Jerzy Dudek dans le but, et bien entendu les centraux Jamie Carragher et Sami Hyypiä. Mais je jouais déjà avec Liverpool sur ma console bien avant 2005. Les supporters ? Un ou deux mois après mon arrivée au club, j'ai eu cette chanson si spéciale (la Salah song, ndlr). Dès que je suis arrivé, j'ai vraiment senti cet amour et cette ferveur. Ce sont tout simplement les meilleurs..."

...de Jürgen Klopp : "Dès mon premier jour chez les Reds, il m'a traité comme un ami. On a parlé ensemble et il y a tout de suite eu quelque chose de fort entre nous. Le courant est passé dès le début. Il sait comment traiter chaque joueur sur le plan mental. Tout le monde se sent bien avec lui."

...du trio qu'il forme avec Roberto Firmino et Sadio Mané : "Nous sommes amis, on se parle beaucoup. Généralement, on est assis tous les trois ensemble dans le vestiaire au même endroit, juste après les matches. Il y a une réelle solidarité entre nous car on ne se préoccupe pas de qui va marquer le plus ou en premier. Chacun travaille pour faire en sorte que l'autre marque. Et comme vous avez pu le constater, on marque tous..."

Par Ahmed al-Sarraf, à Liverpool

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Mohamed Salah dans votre Sport/Foot Magazine

Mohamed Salah à propos......de la Champions League : "La saison passée, on a éliminé Manchester City (en quarts, 3-0 et 2-1, ndlr), ensuite la Roma (5-2 et 2-4, ndlr), qui venait elle-même de battre le FC Barcelone en quarts (3-0, 1-4, ndlr)...À chaque fois, c'étaient des matches incroyables. On a joué contre des équipes qui prétendaient au titre, et on a quand même réussi à atteindre la finale. Alors, bien sûr qu'on peut le refaire! Cette fois, ce serait bien de la gagner, non? On peut même gagner les deux, la Ligue des Champions et le titre en Premier League. Je ne veux pas qu'on se mette la pression, mais oui, tout est possible! Il va d'abord falloir bien négocier la phase de groupes."...de son amour pour Liverpool : "Petit, quand je jouais à FIFA ou un autre jeu vidéo de foot, je prenais toujours le Liverpool de 2005! Je mettais toujours Steven Gerrard en 10 parce qu'il avait une énorme frappe! (Rire) Ensuite, je plaçais Jerzy Dudek dans le but, et bien entendu les centraux Jamie Carragher et Sami Hyypiä. Mais je jouais déjà avec Liverpool sur ma console bien avant 2005. Les supporters ? Un ou deux mois après mon arrivée au club, j'ai eu cette chanson si spéciale (la Salah song, ndlr). Dès que je suis arrivé, j'ai vraiment senti cet amour et cette ferveur. Ce sont tout simplement les meilleurs..."...de Jürgen Klopp : "Dès mon premier jour chez les Reds, il m'a traité comme un ami. On a parlé ensemble et il y a tout de suite eu quelque chose de fort entre nous. Le courant est passé dès le début. Il sait comment traiter chaque joueur sur le plan mental. Tout le monde se sent bien avec lui."...du trio qu'il forme avec Roberto Firmino et Sadio Mané : "Nous sommes amis, on se parle beaucoup. Généralement, on est assis tous les trois ensemble dans le vestiaire au même endroit, juste après les matches. Il y a une réelle solidarité entre nous car on ne se préoccupe pas de qui va marquer le plus ou en premier. Chacun travaille pour faire en sorte que l'autre marque. Et comme vous avez pu le constater, on marque tous..."Par Ahmed al-Sarraf, à LiverpoolRetrouvez l'intégralité de l'interview de Mohamed Salah dans votre Sport/Foot Magazine