L'attaquant portugais Cristiano Ronaldo a ironisé mardi sur les propos moqueurs tenus à son égard par le président de la Fifa Joseph Blatter, estimant qu'ils montraient "clairement le respect et la considération que la Fifa a pour (lui)". Les médias espagnols ont diffusé une vidéo de l'intervention de Blatter la semaine dernière devant un parterre d'étudiants de l'Université d'Oxford, où le dirigeant suisse compare le Portugais à "un commandant sur le terrain" et dit préférer Lionel Messi. "Cette vidéo montre clairement le respect et la considération que la Fifa a pour moi, pour mon club et mon pays. Beaucoup de choses s'expliquent désormais", a réagi l'attaquant vedette du Real Madrid dans un court message en anglais diffusé sur sa page Facebook.
"Je souhaite à M. Blatter la santé et une longue vie, avec la certitude qu'il continuera, comme il le mérite, à assister aux succès de ses équipes et joueurs favoris." Après ces propos, qualifiés de "manque de respect" par l'entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti, Sepp Blatter a tenté de calmer le jeu en insistant sur le fait que l'attaquant portugais était un "joueur exceptionnel" dans une lettre au club espagnol.



L'attaquant portugais Cristiano Ronaldo a ironisé mardi sur les propos moqueurs tenus à son égard par le président de la Fifa Joseph Blatter, estimant qu'ils montraient "clairement le respect et la considération que la Fifa a pour (lui)". Les médias espagnols ont diffusé une vidéo de l'intervention de Blatter la semaine dernière devant un parterre d'étudiants de l'Université d'Oxford, où le dirigeant suisse compare le Portugais à "un commandant sur le terrain" et dit préférer Lionel Messi. "Cette vidéo montre clairement le respect et la considération que la Fifa a pour moi, pour mon club et mon pays. Beaucoup de choses s'expliquent désormais", a réagi l'attaquant vedette du Real Madrid dans un court message en anglais diffusé sur sa page Facebook. "Je souhaite à M. Blatter la santé et une longue vie, avec la certitude qu'il continuera, comme il le mérite, à assister aux succès de ses équipes et joueurs favoris." Après ces propos, qualifiés de "manque de respect" par l'entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti, Sepp Blatter a tenté de calmer le jeu en insistant sur le fait que l'attaquant portugais était un "joueur exceptionnel" dans une lettre au club espagnol.