Un entretien en portugais de Ronaldo, datant de 2009, est passé presqu'inaperçu à l'époque. Il a refait récemment surface sur la toile et est plutôt surprenant. Et pour cause. Quand le journaliste demande à la star brésilienne quel était le coéquipier avec lequel Ronaldo a préféré jouer, l'ancien attaquant du Real n'hésite pas une seconde : "C'est Luc Nilis !", affirme Il Fenomeno. "Qui ça ?", demande le journaliste, interpellé. "Luc Nilis", confirme Ronaldo.

"On a joué ensemble au PSV pendant 2 ans et demi. Il est Belge". Le journaliste est pour le moins interloqué. "Ça surprend tout le monde ! On aurait pu penser à Romario, ou Zidane. Vous vous moquez de moi ?", insiste-il. "Non, non", assure-t-il. "Il m'a toujours donné de super assists. Chaque fois, à chaque match."

Mieux que Zidane

Le journaliste n'en revient pas. "Plus que Zidane ?", demande-t-il. "Oui, plus que Zidane", confirme Ronaldo. "Il était meilleur que Zidane ?". "Non, pas meilleur. Mais il était un meilleur partenaire pour moi. Quand il était en face du gardien, il n'était jamais égoïste. Il me passait le ballon et je marquais. Il était incroyablement généreux.", conclut Ronaldo.

S'il n'a pas encore vu l'extrait, Luc Nilis, ancien Diable Rouge et buteur à 110 reprises avec le PSV, ne saura qu'apprécier ce bel hommage.

Un entretien en portugais de Ronaldo, datant de 2009, est passé presqu'inaperçu à l'époque. Il a refait récemment surface sur la toile et est plutôt surprenant. Et pour cause. Quand le journaliste demande à la star brésilienne quel était le coéquipier avec lequel Ronaldo a préféré jouer, l'ancien attaquant du Real n'hésite pas une seconde : "C'est Luc Nilis !", affirme Il Fenomeno. "Qui ça ?", demande le journaliste, interpellé. "Luc Nilis", confirme Ronaldo. "On a joué ensemble au PSV pendant 2 ans et demi. Il est Belge". Le journaliste est pour le moins interloqué. "Ça surprend tout le monde ! On aurait pu penser à Romario, ou Zidane. Vous vous moquez de moi ?", insiste-il. "Non, non", assure-t-il. "Il m'a toujours donné de super assists. Chaque fois, à chaque match."Le journaliste n'en revient pas. "Plus que Zidane ?", demande-t-il. "Oui, plus que Zidane", confirme Ronaldo. "Il était meilleur que Zidane ?". "Non, pas meilleur. Mais il était un meilleur partenaire pour moi. Quand il était en face du gardien, il n'était jamais égoïste. Il me passait le ballon et je marquais. Il était incroyablement généreux.", conclut Ronaldo.S'il n'a pas encore vu l'extrait, Luc Nilis, ancien Diable Rouge et buteur à 110 reprises avec le PSV, ne saura qu'apprécier ce bel hommage.