Ronaldo, penalty raté mais audience record

Retard à l'allumage pour Ronaldo: revenu à la compétition avec la Juventus Turin vendredi en demi-finale retour de la Coupe d'Italie, l'attaquant portugais n'a pas brillé contre l'AC Milan (0-0), expédiant un penalty sur le poteau (15e).

Rageant pour le quintuple Ballon d'Or, qui s'est pris le visage à deux mains, mais sans conséquence pour la Juventus: la "Vieille Dame" s'est qualifiée pour la finale à la faveur du but inscrit à l'extérieur au match aller (1-1) par... Ronaldo. Le trophée se jouera mercredi contre Naples.

En tout cas, "CR7" et consorts avaient manqué aux Italiens: plus de huit millions de téléspectateurs ont regardé cette rencontre de reprise vendredi sur la Rai, soit la meilleure audience de la saison pour un match de football !

Haaland, coup de tête providentiel

Dortmund, dauphin du Bayern Munich en Bundesliga, s'acheminait vers un triste nul samedi à Düsseldorf. Mais c'était sans compter sur le phénomène Erling Braut Haaland.

Le Norvégien, de retour à la compétition après un pépin à un genou, est entré à l'heure de jeu. Et il a placé une tête décroisée splendide à l'ultime seconde du match (1-0).

C'est la 11e réalisation en 12 matches de Bundesliga pour Haaland, devenu en quelques mois l'une des attractions du football européen.

Le Bayern proche du titre

Drôle de week-end pour Benjamin Pavard, passé par tous les états samedi avec le Bayern Munich contre Mönchengladbach.

Sur un centre venu de la droite, le défenseur français a malencontreusement propulsé le ballon au fond de ses propres filets (37e). Mais Pavard n'a pas lâché et c'est lui qui a offert le but du 2-1 à Leon Goretzka (85e).

Ce dernier s'est alors précipité pour enlacer Pavard et le réconforter, accompagné de Serge Gnabry. Les Munichois peuvent exulter: avec ce succès, ils tutoient un 8e titre de champion consécutif, qu'ils pourraient décrocher mardi à Brême.

Messi reprend sans barbe et avec un but

Le football a repris et Lionel Messi n'est plus tout à fait le même: barbu en mars, l'Argentin est revenu du confinement glabre comme dans ses jeunes années.

Mais même sans barbe, le capitaine barcelonais a brillé lors de la large victoire du Barça à Majorque (4-0). Le petit gaucher a scellé le score en fin de rencontre d'un tir tendu du pied droit (90e+3), parachevant une performance plutôt aboutie après trois mois d'inactivité.

A noter que le huis clos décrété dans tous les stades d'Espagne n'a pas empêché un supporter du sextuple Ballon d'Or de tenter d'approcher son idole: l'intrus, revêtu d'un maillot de la sélection argentine floqué du N.10 de Messi, a trouvé le moyen de braver la sécurité et de pénétrer sur la pelouse pour tenter de se prendre en photo avec les joueurs...

Le Real déroule, Marcelo marque et manifeste

Comme le Barça la veille, le Real a réussi dimanche son retour au terrain avec une victoire maîtrisée contre Eibar (3-1) dans le petit stade d'entraînement Alfredo Di Stéfano à huis clos, étant donné que le Santiago-Bernabeu est en réfection.

Après deux buts de Toni Kroos (4e) et Sergio Ramos (30e), l'image du match est intervenue sur le troisième but madrilène, signé Marcelo (37e).

Le défenseur brésilien a marqué d'une frappe puissante et il s'est immédiatement agenouillé, poing levé et tête baissée, en hommage à George Floyd, un Afro-Américain tué lors de son interpellation par la police, et aux mouvements antiracistes qui se multiplient à travers le monde. Un geste fort, semblable à ceux observés ces derniers jours dans le football allemand.

Le foot turc revient, les fumigènes aussi

Connu pour sa ferveur et ses ambiances de feu, le football turc a lui aussi redémarré ce week-end après trois mois d'interruption, un événement célébré par les supporters de Besiktas à grand renfort de fumigènes avant la réception d'Antalyaspor samedi (2-1 pour Antalyaspor).

Pour l'heure, la reprise s'est faite à huis clos. Mais la fédération turque n'a pas exclu d'autoriser les fans à revenir au stade dans les prochaines semaines, "si la situation s'améliore".

Ronaldo, penalty raté mais audience recordRetard à l'allumage pour Ronaldo: revenu à la compétition avec la Juventus Turin vendredi en demi-finale retour de la Coupe d'Italie, l'attaquant portugais n'a pas brillé contre l'AC Milan (0-0), expédiant un penalty sur le poteau (15e).Rageant pour le quintuple Ballon d'Or, qui s'est pris le visage à deux mains, mais sans conséquence pour la Juventus: la "Vieille Dame" s'est qualifiée pour la finale à la faveur du but inscrit à l'extérieur au match aller (1-1) par... Ronaldo. Le trophée se jouera mercredi contre Naples.En tout cas, "CR7" et consorts avaient manqué aux Italiens: plus de huit millions de téléspectateurs ont regardé cette rencontre de reprise vendredi sur la Rai, soit la meilleure audience de la saison pour un match de football !Haaland, coup de tête providentielDortmund, dauphin du Bayern Munich en Bundesliga, s'acheminait vers un triste nul samedi à Düsseldorf. Mais c'était sans compter sur le phénomène Erling Braut Haaland.Le Norvégien, de retour à la compétition après un pépin à un genou, est entré à l'heure de jeu. Et il a placé une tête décroisée splendide à l'ultime seconde du match (1-0).C'est la 11e réalisation en 12 matches de Bundesliga pour Haaland, devenu en quelques mois l'une des attractions du football européen.Le Bayern proche du titreDrôle de week-end pour Benjamin Pavard, passé par tous les états samedi avec le Bayern Munich contre Mönchengladbach.Sur un centre venu de la droite, le défenseur français a malencontreusement propulsé le ballon au fond de ses propres filets (37e). Mais Pavard n'a pas lâché et c'est lui qui a offert le but du 2-1 à Leon Goretzka (85e).Ce dernier s'est alors précipité pour enlacer Pavard et le réconforter, accompagné de Serge Gnabry. Les Munichois peuvent exulter: avec ce succès, ils tutoient un 8e titre de champion consécutif, qu'ils pourraient décrocher mardi à Brême.Messi reprend sans barbe et avec un butLe football a repris et Lionel Messi n'est plus tout à fait le même: barbu en mars, l'Argentin est revenu du confinement glabre comme dans ses jeunes années.Mais même sans barbe, le capitaine barcelonais a brillé lors de la large victoire du Barça à Majorque (4-0). Le petit gaucher a scellé le score en fin de rencontre d'un tir tendu du pied droit (90e+3), parachevant une performance plutôt aboutie après trois mois d'inactivité.A noter que le huis clos décrété dans tous les stades d'Espagne n'a pas empêché un supporter du sextuple Ballon d'Or de tenter d'approcher son idole: l'intrus, revêtu d'un maillot de la sélection argentine floqué du N.10 de Messi, a trouvé le moyen de braver la sécurité et de pénétrer sur la pelouse pour tenter de se prendre en photo avec les joueurs...Le Real déroule, Marcelo marque et manifesteComme le Barça la veille, le Real a réussi dimanche son retour au terrain avec une victoire maîtrisée contre Eibar (3-1) dans le petit stade d'entraînement Alfredo Di Stéfano à huis clos, étant donné que le Santiago-Bernabeu est en réfection.Après deux buts de Toni Kroos (4e) et Sergio Ramos (30e), l'image du match est intervenue sur le troisième but madrilène, signé Marcelo (37e).Le défenseur brésilien a marqué d'une frappe puissante et il s'est immédiatement agenouillé, poing levé et tête baissée, en hommage à George Floyd, un Afro-Américain tué lors de son interpellation par la police, et aux mouvements antiracistes qui se multiplient à travers le monde. Un geste fort, semblable à ceux observés ces derniers jours dans le football allemand.Le foot turc revient, les fumigènes aussiConnu pour sa ferveur et ses ambiances de feu, le football turc a lui aussi redémarré ce week-end après trois mois d'interruption, un événement célébré par les supporters de Besiktas à grand renfort de fumigènes avant la réception d'Antalyaspor samedi (2-1 pour Antalyaspor).Pour l'heure, la reprise s'est faite à huis clos. Mais la fédération turque n'a pas exclu d'autoriser les fans à revenir au stade dans les prochaines semaines, "si la situation s'améliore".