Ronaldinho et son frère Roberto avaient été arrêtés le 6 mars à Asuncion, accusés d'être entrés au Paraguay en possession de faux passeports, puis placés en détention provisoire dans un commissariat de police.

"La première chose que je ferai sera d'embrasser ma mère, qui a traversé ces jours difficiles depuis le début de la pandémie chez elle", a déclaré l'ancien joueur du Barça dans les colonnes d'ABC Color, un quotidien paraguayen, avant de détailler son sentiment après son séjour en prison. "Nous avons été totalement surpris d'apprendre que ces documents n'étaient pas légaux. Depuis lors, notre intention a été de collaborer avec les tribunaux pour clarifier la situation comme nous le faisons depuis le début. Jusqu'à aujourd'hui, nous avons tout expliqué".

Reste que le Ballon d'Or 2005 a passé quelques semaines dans une prison. "Ce fut un coup dur, je n'ai jamais imaginé que je passerais par là. Toute ma vie, j'ai cherché à atteindre le plus haut niveau professionnel et à apporter de la joie aux gens avec mon football. Toutes les personnes avec qui j'ai eu l'occasion de partager dans cet endroit m'ont reçu avec gentillesse. On a joué au foot, j'ai signé des autographes et fait des photos. Cela fait partie de ma vie. Je n'avais aucune raison d'arrêter de faire ça, surtout avec des gens qui, comme moi, ont traversé une période difficile".

Ronaldinho et son frère Roberto avaient été arrêtés le 6 mars à Asuncion, accusés d'être entrés au Paraguay en possession de faux passeports, puis placés en détention provisoire dans un commissariat de police. "La première chose que je ferai sera d'embrasser ma mère, qui a traversé ces jours difficiles depuis le début de la pandémie chez elle", a déclaré l'ancien joueur du Barça dans les colonnes d'ABC Color, un quotidien paraguayen, avant de détailler son sentiment après son séjour en prison. "Nous avons été totalement surpris d'apprendre que ces documents n'étaient pas légaux. Depuis lors, notre intention a été de collaborer avec les tribunaux pour clarifier la situation comme nous le faisons depuis le début. Jusqu'à aujourd'hui, nous avons tout expliqué". Reste que le Ballon d'Or 2005 a passé quelques semaines dans une prison. "Ce fut un coup dur, je n'ai jamais imaginé que je passerais par là. Toute ma vie, j'ai cherché à atteindre le plus haut niveau professionnel et à apporter de la joie aux gens avec mon football. Toutes les personnes avec qui j'ai eu l'occasion de partager dans cet endroit m'ont reçu avec gentillesse. On a joué au foot, j'ai signé des autographes et fait des photos. Cela fait partie de ma vie. Je n'avais aucune raison d'arrêter de faire ça, surtout avec des gens qui, comme moi, ont traversé une période difficile".