L'Inter Milan "espère" recruter le meneur de jeu argentin Paulo Dybala, laissé libre par la Juventus Turin, a admis lundi l'administrateur délégué nerazzurro Giuseppe Marotta, qui a confirmé le départ d'Ivan Perisic, probablement pour Tottenham. Il n'a pas démenti par ailleurs que l'Inter étudiait un éventuel retour au club de l'attaquant belge Romelu Lukaku, parti l'été dernier à Chelsea pour près de 115 millions d'euros mais mécontent de sa situation chez les "Blues".

Pour Dybala, "il est clair que l'espoir est qu'il puisse jouer avec nous", a souligné lors d'une table ronde à Milan le dirigeant de l'Inter, qui était dans l'organigramme de la Juve quand l'Argentin avait rejoint les Bianconeri en 2015. Giuseppe Marotta, dans un sourire, a assuré toutefois ne pas savoir encore où jouerait la saison prochaine la "Joya" (le "Bijou" en espagnol), 28 ans, à qui la Juventus n'a pas souhaité proposer de nouveau contrat.

Interrogé par des médias italiens après cette intervention, le dirigeant de l'Inter a ensuite confirmé que l'ailier gauche croate Ivan Perisic, en fin de contrat avec les Nerazzurri, allait de son côté partir. "C'est un regret, mais il voulait une expérience en Premier League", a-t-il souligné, alors que plusieurs médias annoncent une signature imminente de Perisic à Tottenham, entraîné par l'ex-entraîneur nerazzurro Antonio Conte.

"Nous n'étions pas en position de pouvoir lui présenter une meilleure offre. Mais nous avons déjà dans l'effectif Robin Gosens", évoluant également dans le couloir gauche, a-t-il ajouté. Perisic, 33 ans, est à l'Inter depuis 2015, à l'exception d'une année de prêt au Bayern Munich (2019-20).

Giuseppe Marotta n'a pas démenti par ailleurs que l'Inter étudiait un éventuel retour de Romelu Lukaku. "Il ne faut pas se laisser prendre par l'inquiétude et l'impatience. Nous avons déjà fait des choses. Il faut du professionnalisme et aussi de la créativité", a-t-il souligné, alors que le marché n'ouvre officiellement que le 1er juillet en Italie.

L'Inter Milan "espère" recruter le meneur de jeu argentin Paulo Dybala, laissé libre par la Juventus Turin, a admis lundi l'administrateur délégué nerazzurro Giuseppe Marotta, qui a confirmé le départ d'Ivan Perisic, probablement pour Tottenham. Il n'a pas démenti par ailleurs que l'Inter étudiait un éventuel retour au club de l'attaquant belge Romelu Lukaku, parti l'été dernier à Chelsea pour près de 115 millions d'euros mais mécontent de sa situation chez les "Blues". Pour Dybala, "il est clair que l'espoir est qu'il puisse jouer avec nous", a souligné lors d'une table ronde à Milan le dirigeant de l'Inter, qui était dans l'organigramme de la Juve quand l'Argentin avait rejoint les Bianconeri en 2015. Giuseppe Marotta, dans un sourire, a assuré toutefois ne pas savoir encore où jouerait la saison prochaine la "Joya" (le "Bijou" en espagnol), 28 ans, à qui la Juventus n'a pas souhaité proposer de nouveau contrat. Interrogé par des médias italiens après cette intervention, le dirigeant de l'Inter a ensuite confirmé que l'ailier gauche croate Ivan Perisic, en fin de contrat avec les Nerazzurri, allait de son côté partir. "C'est un regret, mais il voulait une expérience en Premier League", a-t-il souligné, alors que plusieurs médias annoncent une signature imminente de Perisic à Tottenham, entraîné par l'ex-entraîneur nerazzurro Antonio Conte. "Nous n'étions pas en position de pouvoir lui présenter une meilleure offre. Mais nous avons déjà dans l'effectif Robin Gosens", évoluant également dans le couloir gauche, a-t-il ajouté. Perisic, 33 ans, est à l'Inter depuis 2015, à l'exception d'une année de prêt au Bayern Munich (2019-20). Giuseppe Marotta n'a pas démenti par ailleurs que l'Inter étudiait un éventuel retour de Romelu Lukaku. "Il ne faut pas se laisser prendre par l'inquiétude et l'impatience. Nous avons déjà fait des choses. Il faut du professionnalisme et aussi de la créativité", a-t-il souligné, alors que le marché n'ouvre officiellement que le 1er juillet en Italie.