Le plan tendu par Bologne semblait avoir fonctionné jusqu'à 15 minutes du terme de la rencontre. En plus de contenir les offensives milanaises, l'équipe locale parvenait à ouvrir le score à une minute de l'heure de jeu via Roberto Soriano (59). Mais c'était sans compter sur Romelu Lukaku. Le Diable Rouge égalisait tout d'abord à la limite du hors-jeu dans le petit rectangle (75e) avant d'offrir à son équipe les trois points sur penalty dans les ultimes secondes de la rencontre (90e+1).

Lukaku porte désormais son compteur à neuf buts dont six lors des quatre derniers matchs.